Nigeria: Boko Haram revendique l'attentat-suicide contre une procession chiite

Au Nigeria, l'insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait au moins 17 000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009.
Au Nigeria, l'insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait au moins 17 000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009. - © AFP

Le groupe islamiste Boko Haram a revendiqué samedi l'attentat-suicide contre une procession chiite qui a fait 22 morts la veille dans le nord-est du Nigeria.

Un kamikaze "a fait détoner ses explosifs qui a provoqué la mort" des fidèles rassemblés dans un village proche de Kano, a annoncé le groupe dans un communiqué en arabe posté sur les réseaux sociaux. "Et avec la permission d'Allah nos attaques contre les polythéistes chiites se poursuivront jusqu'à ce que nous ayons nettoyé la terre de leur saleté", a averti la rébellion d'obédience sunnite.

Boko Haram a prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI) qui considère les chiites comme des hérétiques.

L'attentat perpétré par un kamikaze dans le village de Dakasoye a fait 22 morts parmi une foule de fidèles qui participaient à une marche de Kano à Zaria, dans l'Etat voisin de Kaduna, pour marquer le 40e jour du deuil chiite de l'Achoura.

L'arrivée à Zaria, prévue le 3 décembre, était censée coïncider avec le pèlerinage de Kerbala, en Irak, où se trouve le tombeau de l'imam Hossein, le petit-fils du prophète Mahomet.

Au moins 17 000 morts depuis 2009

En novembre 2014, une explosion avait tué au moins 15 personnes et blessé une cinquantaine d'autres dans la ville de Potiskum, capitale économique de l'Etat de Yobe. L'attentat visait déjà une procession de fidèles commémorant l'Achoura.

Au Nigeria, l'insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait au moins 17 000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK