Nigeria: Boko Haram pille et incendie un village dans le nord-est

Une photo de l'armée nigériane montrant des armes prises à Boko Haram en octobre 2015.
Une photo de l'armée nigériane montrant des armes prises à Boko Haram en octobre 2015. - © Tous droits réservés

Des membres du groupe islamiste armé Boko Haram ont pillé et incendié un village dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué un habitant et un chef communautaire mardi.

Surgissant à pied et à moto vers 6 heures dimanche matin (05h00 GMT), des hommes armés ont ensuite ouvert le feu et incendié les maisons à Takulashi, un village de fermiers et d'éleveurs situé près de Chibok où Boko Haram a enlevé plus de 200 lycéennes l'année dernière.

"Ils ont brûlé plus de 100 maisons dans le village. Seules cinq maisons ont été épargnées", a témoigné un habitant réfugié dans la ville voisine d'Askira Uba.

Les assaillants, selon lui, ont pillé les vivres du village qu'ils ont emmenées à bord de quatre véhicules qu'ils ont aussi volés. Ils ont également incendié quatre autres véhicules qu'ils ne pouvaient pas emporter et mis le feu au reste des réserves de nourriture du village.

"On essaie d'entrer en contact par téléphone avec tous les habitants qui se sont enfuis". "Nous pensions que le pire était déjà arrivé quand Boko Haram avait volé 200 têtes de bétail vendredi", a expliqué un chef communautaire de Chibok.

Ce type d'attaques a diminué ces derniers mois dans les régions rurales du nord-est du Nigeria, semblant indiquer que l'offensive de l'armée nigériane a diminué les capacités d'attaque du groupe islamiste.

Le ministre de l'Information nigérian, Lai Mohammed a affirmé mardi que "d'ici la fin" décembre, "Boko Haram ne contrôlera plus aucun territoire", conformément au délai fixé par le président Muhammadu Buhari pour mettre la rébellion islamiste hors d'état de nuire.

Mais Boko Haram continue de mener ponctuellement ce type de raid et multiplie les attentats à la bombe dans des zones urbaines, souvent perpétrés par des kamikazes.

En avril 2014, Boko Haram avait déjà attaqué le village de Takulashi, tuant 12 personnes, peu après avoir kidnappé à Chibok plus de 200 lycéennes dont on est toujours sans nouvelles, un an et demi plus tard. Selon Amnesty International, le groupe a enlevé au moins 2000 femmes et filles au Nigeria depuis janvier 2014.

L'insurrection de Boko Haram a fait 17.000 morts et 2,6 millions de réfugiés depuis 2009.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK