Le Nigeria publie des affiches de cent membres les plus recherchés de Boko Haram

Des hommes regardent l'affiche montrant les 100 membres de Boko Haram les plus recherchés, le 28 octobre 2015 à Maiduguri
Des hommes regardent l'affiche montrant les 100 membres de Boko Haram les plus recherchés, le 28 octobre 2015 à Maiduguri - ©

L'armée nigériane a publié cette semaine des affiches des cent membres les plus recherchés du groupe islamiste Boko Haram, appelant le public à communiquer toute information qui permettrait de pouvoir les localiser.

Les affiches sont apparues mercredi dans la ville de Maiduguri, fief historique de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, montrant une photo des islamistes présumés et accompagnées de trois numéros d'urgence à appeler. Elles sont rédigées en anglais, hausa et kanuri, les langues locales.

"Nous voulons des noms et autres informations", a commenté jeudi le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman.

Mystérieux chef

La photo du mystérieux chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, figure deux fois sur les affiches, sans qu'une explication ait été donnée à ce doublon. Mais l'armée a souvent affirmé que Shekau était un "nom de guerre" utilisé par plusieurs sosies.

Il a été déclaré mort par les autorités à au moins trois reprises mais est réapparu à chaque fois sur des vidéos où il narguait les militaires nigérians.

Sa dernière apparition remonte à février où il a menacé de perturber la présidentielle organisée le même mois. Il n'a plus depuis qu'été entendu sur des enregistrements audio où il revendique notamment l'allégeance de Boko Haram à l'organisation de l'Etat islamique.

La nouvelle affiche représente la dernière initiative en date des militaires nigérians à qui la date-limite de décembre a été fixée pour mettre fin à une insurrection meurtrière qui dure depuis 2009.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK