Le chef d'opposition congolais Moïse Katumbi soigné en Europe

Inculpé et placé sous mandat d'arrêt provisoire, Moïse Katumbi a reçu une autorisation du procureur général de la République de se faire soigner à l'étranger.
Inculpé et placé sous mandat d'arrêt provisoire, Moïse Katumbi a reçu une autorisation du procureur général de la République de se faire soigner à l'étranger. - © FEDERICO SCOPPA - AFP

Le chef d'opposition congolais, Moïse Katumbi, a quitté l'Afrique du Sud samedi pour être soigné en Grande-Bretagne, a indiqué dimanche un de ses conseillers. Une fois rétabli, il devrait rentrer au Congo, a expliqué Olivier Kamitatu à l'agence DPA.

Le député Francis Kalombo, un proche de M. Katumbi, a de son côté déclaré à Radio Okapi que les médecins sud-africains avaient conseillé à l'ancien gouverneur du Katanga d'aller poursuivre ses soins en Europe où il avait été soigné par le passé.

Sur fond de poursuites judiciaires

Mi-mai, l'opposant avait été blessé au cours de protestations en marge d'une enquête judiciaire le concernant. M. Katumbi est accusé de recrutement de mercenaires étrangers. Il a été inculpé et placé sous mandat d'arrêt provisoire. Après avoir été un temps pris en charge par l'hôpital de Lubumbashi (sud), il avait été transféré en Afrique du Sud le 20 mai dernier.

Il a reçu une autorisation du procureur général de la République de se faire soigner à l'étranger, situe Radio Okapi. Des membres de l'opposition craignent que le gouvernement du président Joseph Kabila l'empêche de regagner le Congo par la suite.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK