Au Ghana, les vélos poussent dans les arbres

Il y a six ans, juste après avoir obtenu un diplôme en administration des affaires, Dapaah Bernice a décidé de mettre sur pied une idée qu'elle avait depuis un moment. "Mon grand-père m'a inculqué l'esprit de faire quelque chose soi-même", raconte-t-elle à AJ+. Elle a donc mis en place la Ghana Bamboo Bikes Initiative. Il s'agit de faire du business, mais de manière écologique. Elle cultive du bambou avant de le transformer en vélo.

Son objectif est de rendre autonome les jeunes de la région - où trouver un emploi est difficile - et, en même temps, d'utiliser des matériaux d'origine locale. Et quoi de mieux que du bambou comme matière première ? Il est durable, pas cher et recyclable.

Un concept qui connait un grand succès

Le marché des vélos en bambou est en plein essor au Ghana et dans toute l'Afrique de l'Ouest. Pour répondre à la demande, Ghana Bamboo Bikes Initiative a formé et embauché 35 jeunes hommes et femmes.

Dapaah prévoit d'ouvrir deux autres ateliers dans la région et espère employer plus de 50 jeunes. "Nous avons des clients à la fois dans les plates-formes locales et internationales. Nous vendons nos vélos en Europe, aux États-Unis, mais aussi en Israël".

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK