Une revue scientifique publie un canular qui dénonce la "junk science"

L'Autolib' est-il la promesse d'une "nouvelle technosocialité"?
2 images
L'Autolib' est-il la promesse d'une "nouvelle technosocialité"? - © Archive ERIC PIERMONT - BELGAIMAGE

Savez-vous c’est qu’est la "junk science" ? On peut la définir comme une science non rigoureuse, qui présente un aspect scientifique sans l’être. Deux sociologues sont récemment parvenus à faire publier par la revue scientifique Sociétés un article complètement bidon signé d’un auteur imaginaire : le but est de dénoncer cette fausse science jargonnante que l’on peut trouver dans le milieu académique.

L’article est intitulé "Automobilités postmodernes : quand l’Autolib’ fait sensation à Paris" et est signé d’un certain Jean-Pierre Tremblay. En réalité, Manuel Quinon et Arnaud Saint-Martin ont rédigé ce texte destiné à "secouer la sociologie de sa torpeur", et qui manie le jargon de la sociologie des 'revues en toc et sans éthique'", comme ils le racontent.

Voici un court extrait, cité par lemonde.fr, de ce canular qui prétend démontrer la "nouvelle technosocialité" que promet l’Autolib’, les voitures en libre-service qui circulent à Paris : "Ainsi la masculinité effacée, corrigée, détournée même de l’Autolib’ peut-elle (enfin !) laisser place à une maternité oblongue — non plus le phallus et l’énergie séminale de la voiture de sport, mais l’utérus accueillant de l’abri-à-Autolib’."

La revue Sociétés assume la publication du canular sur son site : "L’article a été relu par deux personnes ; un avis a été négatif, l’autre favorable vu le sujet, réservé sur ‘le côté un peu jargonnant‘". La rédaction présente toutefois ses excuses à ses lecteurs, tout en précisant : "Ce ‘canular’ n’entache cependant pas la qualité d’une revue, publiée depuis plus de 30 ans et qui compte de nombreux et fidèles abonnés. Gardons cette ‘affaire’ dans les limites, comme le dit Descartes, de la droite raison et du bon sens réunis". La leçon portera-t-elle ses fruits ?

A.L. avec Lemonde.fr

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK