Un journaliste recrute de faux clowns pour son reportage, M6 l'annule

Illustration: un journaliste français a recruté de faux clowns pour son reportage
2 images
Illustration: un journaliste français a recruté de faux clowns pour son reportage - © Cindy Ord/Getty Images/AFP

Un journaliste français a fait appel aux service de deux mineurs pour les besoins d'un reportage qu'il consacrait à la problématique des "clowns agressifs". Déguisés en méchants pitres, les deux jeunes devaient effrayer des passants dans la commune de Douai, dans le Nord de la France. M6 a refusé de diffuser le sujet et appelé le journaliste et la société de production à laquelle il appartient au respect du code de déontologie de la profession.

"C'est ce qu'on appelle alimenter la psychose", lit-on dans l'article publié à ce sujet sur le Huffington Post.

C'est la police municipale qui a surpris les deux jeunes déguisés en clowns dans un parc où ils cherchaient à terroriser des passants. Agés de 16 ans, ceux-ci ont confié qu'un journaliste les avait recrutés sur Twitter pour illustrer son sujet. Ce dernier les suivait en les filmant, il a aussi été interpellé.

Le site français relate le témoignage du procureur de la République de Douai, qui évoque une pratique "inadmissible" de la part du journaliste et de la société de production Keep In News. "Les policiers doivent s'occuper d'autres choses que des clowns provoqués par les journalistes", dit-il.

M6 s'est fendue d'un communiqué dans lequel la chaîne se "désolidarise" de Keep In News, précisant qu'elle "n'acquerra ni ne diffusera" le reportage.

L'objectif du journaliste était, semble-t-il, d'enregistrer des images "de reconstitution" et non de simuler de vraies "agressions". L'un des deux clowns était toutefois équipé d'une bombe lacrymogène: sans engager de poursuites, le procureur de la République de Douai a rappelé le journaliste à la loi suite à une potentielle provocation à commettre un délit, et au non-respect de la vie privée. Le journaliste n'avait pas demandé l'autorisation des parents pour filmer ses deux recrues.

G.R. avec le Huffington Post et La Voix Du Nord

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK