Pour le PDG d'Air France, les acquis sociaux sont "flous"

C'était il y a 10 mois, mais aujourd'hui ce sont des déclarations qui résonnent étrangement en pleine tourmente sociale à Air France. En décembre 2014, aux rencontres patronales de Royaumont, le PDG d'Air France, Alexandre de Juniac, exposait sa vision des acquis sociaux et les qualifiait de notion "floue et imprécise", révèle Mediapart (site abonnés) relayé par FranceTV.

Il se disait prêt à les remettre en cause, par exemple le travail des enfants. "C'est quoi l'âge d'un enfant, de nos jours ? Est-ce que c'est 16, 18 ou 20 ans ? On pense à donner le droit de vote à des enfants qui ont 16 ans ? Est-ce que ce sont des enfants, je ne sais plus... Est-ce qu'il faut les faire travailler, pas travailler ? Pas sûr." Mediapart a découpé ce passage, il est visible ici.

La durée du temps de travail fait l'objet du même genre de remise en cause ("Qu’est-ce cela veut dire pour un ingénieur qui a une tablette et un smartphone et qui travaille chez lui ?"), de même que le droit de grève (au Qatar, "on les aurait tous envoyés en prison").

Des déclarations à mettre en perspective dans l'actuel conflit social à couteaux tirés entre la direction et les syndicats d'Air France.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK