Paris truqués: une compétition entre mafias

"J’ai trouvé un monde où les joueurs ne jouaient pas nécessairement pour gagner, ou pour l’équipe". En arrivant en Malaisie au tout début de sa carrière, Craig Foster a découvert que des associations de parieurs payaient des joueurs pour perdre ou pour gagner, en fonction des cotes en cours. Rien de bien étonnant jusqu'ici.

Ce qui est plus surprenant par contre, voire absurde, c'est qu'il explique avoir assisté à une sorte de match entre deux mafias : l’une payait les joueurs pour que l’équipe gagne, l’autre pour qu’elle perde. Dommage qu’il ne nous dévoile pas l’issue de la rencontre.

"Facing the ugly side of the beautiful game in Asia", à lire sur www.smh.com.au.

dLdB

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK