Les Grands Lacs n'ont plus autant été pris par les glaces depuis 20 ans

Le réchauffement global de la Terre n’empêche pas que l’on observe des zones extrêmement froides, par exemple celles qui, au Canada et dans l’est des Etats-Unis, ont été influencées par le "vortex polaire" au début du mois de janvier dernier. Les températures frôlaient les -20°C à certains endroits et les chutes du Niagara ont été recouvertes d’une couche de glace.

La région du Midwest américain, justement, enregistre depuis plusieurs années des températures très basses. L’astronome Phil Plait explique dans Slate que, chaque année, il fait glacial assez longtemps pour qu’une certaine quantité de l’eau des Grands Lacs soit prise par les glaces. Mais cet hiver, ce n’est pas moins de 88% de la surface de ces lacs qui était gelée, un record qui n’avait plus été observé depuis 1994.

Le satellite Aqua de la Nasa prend des clichés destinés à cartographier l’eau sur la Terre. Voici une photo de la région des Grands Lacs passée au filtre infrarouge, afin de mieux visualiser l’étendue des surfaces gelées.

3 images
Photo de la région des Grands Lacs passée au filtre infrarouge © Jeff Schmaltz,LANCE/EOSDIS MODIS Rapid Response Teamat NASA GSFC

Sur la photo, l’eau "liquide" est d’un bleu profond, la glace est bleu pâle, la neige est turquoise et les nuages sont blancs. On voit que le Lac Erie n’est quasiment pas visible.

Dans le même temps, on enregistrait une chaleur record en Alaska.

Lire la suite sur Slate.com (en anglais)

A.L.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK