Inde: le manque de toilettes augmente le risque de violences sexuelles

Selon un rapport publié en 2012 par l’OMS, environ 626 millions d’Indiens sont obligés de faire leurs besoins dans la nature, à cause du manque de toilettes. Le gouvernement veut, grâce à des subsides, encourager les particuliers à installer des WC dans leurs logements. Mais cette campagne ne rencontre guère de succès.

Outre les problèmes d’hygiène qu’il pose, le manque de toilettes expose encore davantage les jeunes filles et les femmes aux violences sexuelles. Un journaliste de Bloomberg explique que, pour les femmes de Katra, petit village d’agriculteurs, l’idée de devoir aller se soulager dans la nature suscite un double sentiment de peur et d’indécence. Trois hommes de cette localité sont accusés d’avoir enlevé récemment deux cousines de 12 et 14 ans, puis de leur avoir fait subir un viol collectif avant de les pendre à un arbre avec leurs foulards. Les analyses médicales ont prouvé qu'elles avaient subi de multiples violences sexuelles. Elles avaient espéré que le fait d’être à deux pour marcher dans les champs à la nuit tombée leur éviterait d’être violées et tuées.

Ce problème n’est pas uniquement rural : à Bhopal, une ville de près de 2 millions d’habitants, 9 femmes sur 10 ont été harcelées par des hommes en se rendant aux toilettes. Et un tiers d’entre elles ont été agressées.

A.L.

Lire la suite sur Bloomberg.com

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK