En Suisse, va-t-on bientôt appliquer la politique du "chat unique"?

Bientôt une politique du "chat unique" en Suisse?
2 images
Bientôt une politique du "chat unique" en Suisse? - © Archive OLIVIER MAIRE - BELGAIMAGE

Il y a trop de chats domestiques en Suisse, au point que cela menacerait la biodiversité selon les sociétés helvétiques de protection des animaux. A Zürich, on prône la politique "Un foyer, un chat".

Dans la ville de Zürich, il y a une densité de 430 chats par km2, et pour la même superficie on ne compte que 10 à 15 renards, selon une biologiste citée par Le Matin du dimanche. Au total, il y a 1,4 million de chats pour 8,1 millions d’habitants en Suisse. La politique du "chat unique" conseillée par la société zurichoise de protection des animaux ne serait applicable que sur base volontaire, et en complément d’autres mesures telles que la castration des félins domestiques.

En Belgique, depuis le 1er septembre, tout chat doit être stérilisé avant de pouvoir être adopté, qu'il soit vendu ou donné. Des organismes suisses stérilisent les chats errants depuis des dizaines d’années, sans parvenir à en réduire le nombre.

Mais cette recommandation fait polémique : selon un biologiste, la surpopulation des chats est beaucoup plus grave à Rome ou dans certaines villes du Japon. S’il y a beaucoup de chats en Suisse, c’est tout simplement parce que les chiens n’y sont pas tolérés dans les appartements, et les locataires adoptent dès lors des matous comme animaux de compagnie. Et la biodiversité suisse est plus menacée par l'activité humaine que par les chats, conclu un autre scientifique.

A.L.

Lire la suite sur Lematindudimanche.ch

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK