Crise des certificats verts: pas forcément à cause des plus riches

Le surplus des certificats verts sur le marché a généré une dette de 2,5 milliards d'euros. La question qui remue toutes les lèvres aujourd'hui - et que nous avions abordée dans le Mise au Point du dimanche 24 mars - est la suivante : qui va payer?

A l'idée de faire participer l'ensemble de la population au remboursement de cette dette, ceux qui ont choisi de ne pas installer de panneaux chez eux ou n'ont pas pu le faire crient à l'injustice.

Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, les installations photovoltaïques ne se retrouvent pas systématiquement dans les communes les plus riches, comme l'indique l'enquête du site d'information indépendant Apache.be.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK