Certains préfèrent divorcer que payer trop d'impôts

Illustration d'un bureau d'enregistrement des mariages à Hefei
2 images
Illustration d'un bureau d'enregistrement des mariages à Hefei - © CHINA OUT AFP PHOTO

Le gouvernement chinois a annoncé une nouvelle mesure de taxation sur les biens immobiliers. Cette taxe va jusqu'à 20% sur les plus-values réalisées et s'applique aux couples mariés. Dans des grandes villes comme Shanghai ou Nankin les couples n'hésitent pas à divorcer pour ne pas payer cet impôt.

Selon cette nouvelle mesure, les biens immobiliers acquis il y a plus de cinq ans ne sont pas taxés sur leur revente. En revanche, les biens de moins de cinq ans sont taxés jusqu'à 20%.

En outre, cette mesure fiscale ne s'applique pas aux célibataires mais aux couples mariés.

Dans de nombreux cas, les couples concernés préfèrent divorcer et se remarier après avoir arrangé leur transaction immobilière. Certaines régions ont enregistré près de 53 divorces par jour. Les bureaux sont dépassés par tout ce remue-ménage.

Pour en savoir plus rendez vous sur Courrierinternational.com

IB

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK