Abercrombie & Fitch préfère brûler ses vêtements plutôt que d'en faire don

Abercrombie préfère brûler ses vêtements que d'en faire don
2 images
Abercrombie préfère brûler ses vêtements que d'en faire don - © BELGA / AFP

Abercrombie & Fitch, une marque de prêt-à-porter américaine est bien connue pour entretenir son image. Misant tout sur le sex-appeal, l’enseigne a bien ciblé ses clients en ne taillant pas ses vêtements au-delà du 38 pour les femmes. Cette-fois, c’est par un nouveau scandale que la marque fait parler d’elle. Abercrombie & Fitch préfère brûler les retours de marchandise, plutôt que d’en faire don à des associations.

Dans une interview, un manager d’Abercrombie & Fitch a révélé que les produits retournés par les clients étaient immédiatement détruits. Petit accroc ou détail à raccommoder, qu’importe le défaut ce retour sera brûlé. Rue 89 rapporte que plusieurs associations ont pourtant adressés des demandes de dons à la marque, essuyant à chaque fois des refus catégoriques.

"Abercrombie & Fitch ne veut pas laisser penser que n’importe qui, une personne pauvre, peut porter ses vêtements. Seules les personnes d’une certaine stature peuvent acheter et porter le nom de la compagnie", justifie Mike Jeffries, le directeur de l’enseigne. Des propos qui confirment un ciblage bien précis et totalement assumé. À l’image des mannequins employés, les clients de la marque seront donc jeunes, minces et surtout riches.

Y.S. avec Rue89

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK