Scandales Facebook à répétition: lesquelles de vos données ont fuité ou été piratées?

Scandales Facebook à répétition, lesquelles de vos données ont fuité ou été piratées ?
Scandales Facebook à répétition, lesquelles de vos données ont fuité ou été piratées ? - © Photo de Markus Spiske sur Unsplash

2018 aura été une année très sombre pour Facebook. Alors que le pionnier des réseaux sociaux cherche à entretenir une image familiale et sympathique, de nombreux scandales sont venus ternir sa réputation. Déjà pointé du doigt en 2017 pour son incapacité à réguler le flux de fausses informations lors (notamment) de la campagne électorale présidentielle américaine, plusieurs révélations ont montré que nos données personnelles n’étaient pas si bien protégées que ce que Facebook laisse entendre.

Les preuves commencent à s’accumuler : notre profil numérique est hors de notre contrôle, au point qu’il n’est plus question de se demander si nos données ont fuité, mais plutôt quelles données ont fuité…

Nos messages privés accessibles à Netflix et Spotify

Dernier scandale en date : le New York Times, au terme d’une enquête, accuse le géant du web d’avoir partagé des données de ses membres au profit d’autres entreprises du numériques, sans son accord explicite. La justification de ces partenariats ? Permettre de faire fonctionner certains services, bénéficier de plus d’expériences sociales. Toute la question est donc de savoir si ces données ont bien été utilisées pour ces objectifs, ou détournées, voire stockées, pour des utilisations ultérieures.

Facebook s’est défendu en assurant qu’aucune information n’a été partagée sans la permission de l’utilisateur… ce que met en doute le New York Times, qui a eu accès à des centaines de documents internes du groupe et a récolté 50 témoignages d’anciens employés.

Selon le journal américain, plusieurs types de données ont pu être exploitées par des entreprises, comme résumé par nos collègues du Monde :

  • Messages privés : Netflix, Spotify et la Royal Bank of Canada
  • Informations sur les amis, comme les e-mails : Amazon, Microsoft, Sony, Apple
  • Publication des amis : Yahoo !

Et en sens inverse, Facebook a pu récupérer des données venant d’Amazon, Yahoo ! ou Huawei pour pouvoir suggérer de nouveaux amis à ses utilisateurs.

Des photos disponibles pour 1500 applications

Remontons quelques semaines en arrière, en septembre 2018. Ici pas question d’accords entre géants du web, mais plutôt de faille de sécurité. Dans un communiqué, Facebook a admis que les photos de 6.8 millions d’utilisateurs ont été accessibles entre le 13 et le 25 septembre, pour 1500 applications, alors que les paramètres de confidentialité auraient du les cacher. A l’origine de cette faille, une erreur de code dans l’interface d’accès aux photos pour ces différentes applications.

Numéro de téléphone, emails et géolocalisations piratés

Autre grosse épine dans le pied du géant, cette annonce comme quoi des pirates ont dérobé les clés d’accès de 50 millions de comptes, et effectivement siphonné leurs données pour 29 millions d’entre eux.

  • Numéro de téléphone et emails
  • Genre
  • Langue
  • Statut marital
  • Religion
  • Ville d’origine et actuelle
  • Date de naissance,
  • Education, travail
  • Les dix derniers lieux géolocalisés
  • Les pages suivies
  • Les quinze recherches les plus récentes

Si les intentions des pirates n’ont pas été identifiées, les informations récoltées permettent en tout cas d’établir un profil sociologique ou démographique des utilisateurs… Des données très utiles pour des opérations d’hameçonnage.

Carton plein pour Cambridge Analytica

Mais celui qui aura touché le pactole des données personnelles, c’est Cambridge Analytica. Cette entreprise spécialisée dans l’analyse de données pour consultance politique a pu, via une application Facebook " This is your digital life ". Les informations de 87 millions d’utilisateurs ont pu être partagées à tort avec la société, a estimé Facebook. Sachant que Cambridge Analytica est proche de Donald Trump, de nombreux soupçons pèsent sur la manière dont ont été utilisées ces données… dans la victoire du président des Etats-Unis aux élections de novembre 2016.

Archives : Journal télévisé 29/09/2018

Archives : Journal télévisé 05/04/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK