Le réseau social Google+ est-il sur le point de tirer sa révérence?

Google+ est-il déconnecté de son public?
Google+ est-il déconnecté de son public? - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Alors qu’il est déjà boudé par les internautes, tout indique que Google+ n’est plus au centre des préoccupations de Google. Ce réseau social créé en 2011 pour concurrencer Facebook deviendra un réseau "niche". Une façon élégante de l'orienter vers une voie de garage.

Après des débuts hésitants, Google+ a très vite été utilisé comme une adresse centrale, imposée aux internautes, pour utiliser les autres services de Google, à commencer par YouTube.

Mais l’ambition de rassembler une série de services Google au même endroit (photos, commentaires YouTube, conversations Hangouts, etc ) via un compte Google+ imposé n’a pas fonctionné. Cette fonction "d’adresse centrale" va donc disparaître.

Ce qui changera pour l’internaute

Concrètement, retour à l'ancienne formule avec des services Google qui peuvent être utilisés avec un simple compte Google. Plus besoin d'un profil Google+ pour publier un commentaire sur YouTube. Depuis 2014, pour créer une adresse Gmail, il fallait d’abord ouvrir un compte Google+. Ca c’est fini, l'utilisateur n'est plus pris en otage.

Ceux qui utilisent vraiment le réseau social pourront toutefois conserver l’interaction entre leur compte Google + et YouTube, mais ce sera leur choix. Et les commentaires écrits sur YouTube n’apparaitront plus automatiquement sur Google+. Un automatisme qui s’apparentait pour beaucoup à la pratique du spam.

Dans la foulée, Google+ Photos se déportera en août sur Google Photos, créé il y a deux mois.

Pourquoi ça a raté ?

Google+ n'a jamais réussi à présenter une véritable concurrence pour Facebook. Il a apporté quelques bonnes idées avec les "circles" notamment (les cercles d’amis), mais ses bonnes idées ont été pillées.

Un exemple donné par un observateur attentif de Google+ est particulièrement parlant. Donald Trump (le candidat américain aux déclarations souvent fantasques) fait régulièrement le buzz sur la toile. Sur Google+ pourtant, une sortie du même Donald Trump n’a recueilli qu’une vingtaine de "+1" (équivalent des "like" de Facebook) et cinq partages. Preuve que le réseau social de Google est peu utilisé en pratique.

Ensuite, une bonne partie du personnel spécialisé de Google+, chargé de s’occuper des contenus (news, sports, musique…) a quitté l’entreprise.

Des analystes assurent que Google+ est en voie de démantèlement depuis des mois. Google+ deviendrait un réseau social "niche"

Et c’est plutôt une bonne nouvelle pour Facebook, puisque Mark Zuckerberg est justement en train de mieux intégrer les vidéos dans les pages des utilisateurs de son propre réseau social.

Que reste-t-il des comptes Google +?

Du réseau créé il y a à peine 4 ans, il reste un service de partage de photos et de collections. Et visiblement, cela ne suffit pas au bonheur des abonnés qui, de plus en plus, se désintéressent de la plateforme.

Selon une étude de Stone Temple Consulting, le nombre des utilisateurs actifs de Google+ est à la baisse : on parlait de 300 à 350 millions en 2013 et seulement de 120 millions aujourd’hui.

La preuve que, finalement, on ne force pas les gens, et encore moins les internautes… Même quand on s’appelle Google.

@jcverset

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK