"Behind the Candelabra", le retour gagnant de Steven Soderbergh

" Behind the candelabra " peut se traduire littéralement par : " Derrière le chandelier ". Le chandelier en question, c’est celui que Liberace posait sur son piano étincelant. Dans les années 60 et 70, Liberace était un pianiste de variétés virtuose, aux tenues de scène exubérantes. C’était le showman préféré des familles et des mamies, c’est pourquoi il a toujours caché son homosexualité. Le film de Soderbergh montre les coulisses de la vie de Liberace, et sa relation passionnée pendant cinq ans avec un jeune homme, Scott Thorson, qu’il va carrément essayer de modeler à son image à coup de chirurgie esthétique.

" Behind the Candelabra " est passionnant à plus d’un titre : c’est à la fois la chronique d’une époque du show business à Las Vegas, c’est une histoire d’amour interdite et tragique, et c’est aussi le portrait d’un Pygmalion qui voulait contrôler son image et noyait sa solitude sous un océan de luxe kitsch… Tant Michaël Douglas ( Liberace)  que  Matt Damon ( Scott Thorson) sont époustouflants, car au-delà de leur métamorphose physique, ils apportent une vraie subtilité à leurs personnages, ballotés entre fragilité et fanfaronnade.

Pour eux, on songe à un double prix d’interprétation ; ça s’est déjà fait dans l’histoire de Cannes et ce serait très mérité.

La bande-annonce de "Behind the Candelabra"

Ce qui est intéressant de signaler, c’est que aucun des deux acteurs ne pourra être nominé pour les Oscars, parce que " Behind the Candelabra " a été produit par la chaîne câblée HBO, aux USA, et qu’il s’agit donc  d’un téléfilm. Et ce pour une raison bien simple : les grands studios hollywoodiens ont refusé le projet, estimant que le sujet risquait de n’intéresser que le public gay…

Résultat : Soderbergh a tourné le film avec un budget modeste et en une trentaine de jours à peine. Aujourd’hui, il prend une revanche formidable sur les studios puisque son film a reçu un accueil très enthousiaste ce matin à la première projection de presse.

Hugues Dayez

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK