Windows 7 disparaîtra le 14 janvier 2020: devez-vous absolument passer à Windows 10?

windows a déjà 5 ans, mais n'équipe toujours que 60% des ordis.
3 images
windows a déjà 5 ans, mais n'équipe toujours que 60% des ordis. - © Andrew Burton - AFP

Certains se souviendront de la disparition de Windows XP, qui fut longtemps la version la plus appréciée des utilisateurs de Windows. Le scénario se reproduit aujourd’hui avec Windows 7, conservé sur de nombreux PC. Mais le portage de Windows 10 sur les anciennes machines est-il facile, utile, obligatoire et sans danger ? Ah oui… Et c’est gratuit ?

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de passer à Windows 10 arrivé sur le marché il y a près de 5 ans ? Comme pour XP, l’explication se trouve largement dans la mauvaise réputation de son successeur immédiat. Tout comme Vista s’était révélé une catastrophe comme remplaçant de XP, Windows 8 n’a jamais décollé sur les nouvelles machines.

Que signifie l’arrêt du support de Windows 7 le 14 janvier 2020?

"En abandonnant sa version 7, Microsoft met fin à toutes les mises à jour et autres correctifs de sécurité", résume Patrick Viaene, responsable Windows et Office pour la Belgique.

Ce qui signifie que si des pirates dénichent une nouvelle faille dans le système d’exploitation, Microsoft ne s’y intéressera plus, rendant Windows 7 de plus en plus vulnérable.

Seule alternative, payer Microsoft pour qu’il continue à publier des correctifs sur mesure. Mais cette option, coûteuse, ne concerne que les entreprises qui, par choix, ne veulent pas modifier leur parc informatique et/ou leur plateforme logicielle. Le consommateur, lui, prendrait de risques sérieux.

Une migration qui se fait lentement?

Selon les chiffres de Statcounter, qui analyse -en temps réel-, les parts de marché des différents OS au niveau mondial, à neuf mois de la fin du support de Windows 7, 33,7% des PC en étaient encore équipés. Par comparaison, la proportion n’était que de 19% pour Windows XP à 9 mois de sa mise à la retraite.

Selon les derniers chiffres publiés, Windows 10 est déjà embarqué sur 900 millions de PC dans le monde. Un nombre qui aurait déjà dû être atteint avant la fin 2018 et qui ne sera finalement acquis qu’à la fin du premier trimestre 2020.

Ce qui, selon Patrick Viaene, ne pose aucun problème en Belgique en cas de mise à jour massive de dernière minute. "Microsoft met les mises à jour à disposition dans les différents pays, et sur différents serveurs. Et les ISP (les fournisseurs d’accès d’internet, ndlr) disposent également des copies de fichiers le plus souvent demandés."

Combien de temps dure la mise à jour de Windows 7 vers la version 10?

En principe, "l’upgrade" est relativement rapide. De l’ordre de 15 à 20 minutes pour une machine récente. Et jusqu’à 30 minutes si le PC est très ancien (6 ou 7 ans) ou que la bande passante de la connexion internet affiche un faible débit. On est loin de l’époque des reformatages complets du disque dur. Et l’avantage est que la mise à jour conserve tous les fichiers et applications personnels. Il est toutefois prudent d’effectuer une sauvegarde des fichiers important avant de procéder à la mise à jour. On n’est jamais trop prudent. Petit plus : l’installation débute par le téléchargement du logiciel. Durant cette période, le PC peut continuer à être utilisé jusqu’à l’installation proprement dite.

Faut-il une machine puissante ?

Les nouvelles versions des Os ne sont pas forcément plus lourdes ou plus exigeantes. En principe, un appareil (PC, tablette…) doté de 4Go de mémoire vive et de place sur son disque dur fera l’affaire, sans même devoir disposer d’un processeur i3, i5 ou i7, les puces haut de gamme d’Intel. Pour éviter d’effectuer une installation de Windows 10 sur une machine vraiment obsolète, Microsoft propose un "Windows update advisor" qui va tester la machine et fournir un verdict. Il suffit de télécharger l’Assistant de mise à jour. L’appli vérifiera alors si la puissance, la mémoire, le disque dur et les logiciels installés permettent de passer à l’installation.

Windows 10, c’est gratuit ?

Non. Lors du lancement de Windows 10, en janvier 2015, les possesseurs d’une autre version ont pu télécharger la nouvelle mouture gratuitement durant une période de plusieurs mois. Ceux qui avaient opté pour cette solution disposent de Windows 10 gratuitement pour l’avenir. Même si, à un moment, ils ont réinstallé Windows 7 pour une raison ou pour une autre. Les serveurs de Microsoft sauront que le PC en question (et seulement celui-là) a déjà été équipé de Windows 10.

Pour les autres, la mise à jour sera payante. De l’ordre de 120 à 140 euros selon les revendeurs. Dans les magasins physiques il faudra acheter une clé USB qui se chargera de l’installation à l’aide d’un code. Dans un Web shop il faudra télécharger la mise à jour dans "Windows Settings ". Il est aussi possible de télécharger le fichier pour le graver sur DVD… Mais c’est plus compliqué.

Mise à jour nécessaire ou opération financière ?

Imposer une mise à jour payante ne ravira évidemment pas tout le monde. Il demeure que Windows 7 remonte à 2009, et même avant cette date si l’on compte la période de développement du logiciel. C’est ce que l’on nomme un "OS pré-cloud ", né à une époque qui ne correspond plus du tout aux technologies actuelles. Il n’empêche, la version est de celles qui laisseront un bon souvenir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK