Wikileaks dévoile ce lundi plus d'1,7 millions de documents secrets

Selon Julian Assange, réfugié depuis juin à l'ambassade d’Équateur à Londres, ces notes, rapports et correspondances soulignent le "large éventail et domaine" de l'influence américaine à travers le monde.

Le cyber-militant australien avait provoqué la fureur des États-Unis en publiant en 2010 des centaines de milliers de documents classés secrets sur les guerres d'Irak et d'Afghanistan, mais aussi des messages diplomatiques confidentiels qui ont mis dans l'embarras des gouvernements du monde entier.

Les nouveaux documents publiés lundi sur son site porteront sur la période 1973-1976. Mais contrairement à ceux de 2010, ils ne relèvent pas de fuites et sont consultables aux archives nationales américaines. Ils incluent nombre de courriers envoyés ou reçus par le secrétaire d'Etat américain de l'époque, Henry Kissinger.

Julian Assange s'était réfugié à l'ambassade d’Équateur à Londres afin d'échapper à une extradition vers la Suède pour une affaire de viol et d'agression sexuelle présumés, dans laquelle il clame son innocence.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK