Washington demande la suspension d'une vente d'objets sacrés amérindiens

Washington "demande le retrait temporaire de la vente des objets susceptibles d'être des biens culturels Hopi et Navajo à caractère sacré afin de laisser aux représentants de ces nations le temps d'expertiser leur nature et leur provenance, et d'envisager les recours possibles pour leur restitution", indique un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis à Paris.

Cette demande a été formulée dans une lettre de l'ambassadrice des Etats-Unis en France, Jane Hartley, à la société de ventes aux enchères Eve, précise le communiqué. Samedi matin, "une délégation de la nation Navajo s'est rendue à la salle des ventes Drouot et a confirmé que des objets Navajo sacrés, qui selon les croyances Navajo sont des êtres vivants, sont mis en vente", selon le communiqué.

"L'ambassade réitère son appel auprès de la maison de ventes Eve afin qu'elle encourage un dialogue entre les vendeurs de ces objets sacrés et les nations Navajo et Hopi, pour aboutir à la restitution de ces objets à ces nations", conclut le communiqué. Les représentants des Navajo auraient recensé lors de leur visite huit masques sacrés. Du côté des Hopis, il s'agirait de toute une série d'objets dont des statuettes et des représentations de visages.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK