VTM va diffuser ce jeudi des extraits d'auditions de Kim De Gelder

La chaîne commerciale flamande VTM va diffuser jeudi soir dans son émission "De Kroongetuigen" des extraits sonores d'auditions de Kim De Gelder, l'auteur d'une tuerie dans une crèche à Termonde en 2009, a-t-elle annoncé. Il s'agit d'extraits qui avaient déjà été diffusés devant la cour d'assises de Gand, lors de son procès en 2013.

Kim De Gelder, 28 ans, a été condamné le 22 mars 2013 par la cour d'assises de Gand à la prison à perpétuité pour quatre assassinats et 25 tentatives d'assassinat.

La parole à la justice, à la police et aux survivants

L'émission "De Kroongetuigen" de ce jeudi soir reviendra sur ce drame, donnant la parole à la police, la justice ainsi qu'à des survivants. Les réalisateurs ont pu avoir accès au dossier et ont ainsi pu disposer de PV d'auditions, de photos et de pièces probantes. Mais ils ont aussi obtenu, "par des moyens journalistiques", des extraits sonores d'auditions, alors que les médias n'avaient pas le droit d'effectuer des enregistrements durant le procès.

L'avocat de Kim De Gelder, Jaak Haentjens, avait fait déjà savoir la semaine dernière que les parents de son client s'opposaient à la diffusion de l'émission et avaient écrit en ce sens à VTM. Face au refus de la chaîne, les parents ont toutefois décidé de ne pas entamer de démarches judiciaires. Me Haentjens déplore tout de même l'émission, à laquelle on ne lui a jamais proposé de participer (et même s'il aurait de toute façon décliné ce genre d'invitation).

Pour le producteur de l'émission, Kim De Gelder est mentalement dérangé

Le point de vue de Kim De Gelder "ne rentrait pas dans le concept de l'émission", réagit le producteur Jeroen Wils. Pour lui, il est clair que l'homme est mentalement dérangé. Même s'il estime que la cour d'assises l'a jugé à raison responsable de ses actes, car ceux-ci ont été méticuleusement et longuement préparés.

Récemment, la prison d'Audenarde a demandé son internement, afin qu'il reçoive des soins médicaux. Ses parents et son avocat sont convaincus qu'il souffre de schizophrénie depuis huit ans déjà.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK