Vos comportements amoureux transparaissent sur Facebook

A la veille d'une relation amoureuse, votre activité sur Facebook augmente, avant de diminuer une fois la relation établie.
A la veille d'une relation amoureuse, votre activité sur Facebook augmente, avant de diminuer une fois la relation établie. - © JUSTIN SULLIVAN - BELGAIMAGE

Facebook décrypte vos relations amoureuses à partir du nombre de vos "posts" sur le réseau social. C'est ce que révèle un chercheur du pôle Facebook Data Science.

"Love is in the air! Or rather, it's written on your Facebook timeline". C'est le constat que pose Carlos Diuk, un très sérieux chercheur de l'Université de Princeton, qui s'intéresse au comportement humain dans les environnements complexes. Facebook est pour lui un parfait terrain d'investigation.

Il apparaît en effet que notre activité sur le réseau social augmente nettement lorsque nous sommes sur le point d'entrer dans une relation amoureuse. Les données enregistrées sur un panel d'internautes anonymes montrent un pic de 1,67 posts à la journée, 12 jours avant le début d'une relation (ou en tout cas, 12 jours avant que la relation soit officialisée sur le réseau par l'intermédiaire des statuts "en couple" ou "célibataire").

Ce nombre de posts diminue nettement au jour zéro de la relation. Et il descend jusqu'à 1,53 posts par jour au 85ème jour de la relation.

Ces données permettent au chercheur d'émettre une hypothèse : alors que les couples décident de passer plus de temps ensemble, dans la vie réelle, ils accordent moins de temps à leur vie virtuelle.

Le contenu des interactions varie également. Il devient plus positif quand les internautes sont dans une relation amoureuse. C'est ce que les chercheurs ont pu démontrer à partir d'une analyse sémantique, en repérant l'augmentation du nombre de termes positifs ("love", "nice", "happy",...) chez les internautes amoureux, par rapport aux termes connotés négativement ("hate", "hurt", "bad",...).

Amour et religion

Une autre analyse réalisée par Facebook Data Science s'intéresse au lien entre amour et confession religieuse. Le croisement de ces données, pays par pays montre que les internautes choisissent le plus souvent des partenaires pratiquant la même religion qu'eux. L'Espagne est le pays qui compte le plus de couples mixtes du point de vue religieux. Mais même là, ils ne représentent que 28 % de l'ensemble des couples étudiés.

De l'autre côté du spectre, on trouve l'Inde, le Taiwan ou Singapour. Ces pays présentent pourtant une importante diversité religieuse, mais ils ne comptent que 10 % de couples mixtes.

L'enquête présente toutefois un biais potentiel : les internautes qui choisissent d'indiquer leur confession religieuse sur le réseau accordent sans-doute plus d'importance à cet aspect de leur vie et sont probablement moins disposés à une relation inter-religieuse.

Notons aussi que ce type d'enquête présuppose que les internautes disent tous la vérité sur leur statut ou leur religion... ce qui sans doute n'est pas toujours le cas.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK