Visite du pape au Brésil: un photographe de l'AFP blessé par la police

Le photographe de l'AFP Yasuyoshi Chiba, quelques minutes avant d'être frappé à la tête par un policier, selon son propre témoignage, lors d'une manifestation à Rio de Janeiro, le 22 juillet 2013
Le photographe de l'AFP Yasuyoshi Chiba, quelques minutes avant d'être frappé à la tête par un policier, selon son propre témoignage, lors d'une manifestation à Rio de Janeiro, le 22 juillet 2013 - © Tasso Marcelo

Un photographe de l'Agence France-Presse (AFP), Yasuyoshi Chiba, a été blessé lundi soir d'un coup de matraque à la tête par un policier, selon son propre témoignage, lors d'une manifestation à Rio en marge de la visite du pape.

Après l'incident, Chiba, 42 ans, de nationalité japonaise, a été hospitalisé dans une clinique de Rio où il a reçu trois points de suture et a été soumis a des examens médicaux.

Son état a été jugé satisfaisant et il a pu rentrer chez lui en fin de soirée. Le médecin lui a accordé deux jours d'arrêt de travail.

L'incident s'est produit devant le siège du gouvernement de l'Etat de Rio, le Palais Guanabara, où le pape François avait été reçu auparavant par la présidente Dilma Rousseff et les autorités locales, juste après son arrivée à Rio pour le premier voyage à l'étranger de son pontificat.

"J'ai vu un manifestant tomber par terre. Les policiers l'ont attrapé pour l'emmener. J'ai pris des photos de la scène et j'ai été brusquement poussé par d'autres policiers", a raconté Chiba.

"Alors, j'ai levé les bras avec mon appareil photo pour montrer que j'étais photographe et pacifique. C'est alors qu'un policier en uniforme m'a frappé avec sa matraque sur la tête", a-t-il précisé.

Le photographe de l'AFP s'est rendu compte quelque instants plus tard qu'il saignait abondamment.

La manifestation, au cours de laquelle plusieurs centaines de personnes ont protesté contre les quelque 40 millions d'euros d'argent public dépensés pour la visite du pape et les Journées mondiales de la jeunesse catholique (JMJ), a été dispersée par la police avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau et des tirs de balles en caoutchouc.

Cinq manifestants ont été arrêtés, d'après la police.

A la clinique où était soigné le photographe, l'AFP a rencontré un manifestant blessé au mollet par une balle en caoutchouc.

Chiba a entamé sa carrière au Japon, avant de commencer à collaborer pour l'AFP en Afrique de l'Est. Il a été nommé il y a deux ans au Brésil où il a d'abord travaillé à Sao Paulo, puis à Rio de Janeiro.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK