Vero: nouveau réseau social sans algorithme et sans collecte de données?

Capture d'écran du site Vero.co
Capture d'écran du site Vero.co - © Vero

Une toute nouvelle application veut remplacer vos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram. Elle s'appelle Vero et promet une révolution : n'utiliser ni algorithme, ni données de ses utilisateurs.

Un fond noir. Et un V vert. Voilà pour le logo. Pour le principe, rien de très neuf. Pouvoir partager ce que l'on aime : photos/vidéos, lien, film, musique, livre, restaurant,... La "révolution" que propose Vero est ailleurs. "Pas de publicité... et donc pas d'algorithme. Et donc aucune collecte de données... jamais", annonce la vidéo de lancement du produit. Le réseau social promet qu'il est complètement transparent et ne pousse aucun contenu particulier.

Un nouveau modèle économique ?

Si Vero ne collecte pas les données de ses utilisateurs, comment se finance-t-il ? Le réseau social annonce un nouveau modèle économique. L'inscription est gratuite pour le premier million d'abonnés, payante pour les suivants. Et si il n'y a pas de publicité qui apparaît de manière intempestive, il y a un magasin en ligne. Un endroit où on peut acheter directement une série de produits. Un bouton "buy now", les e-commerçants qui y placent des produits devraient payer pour cela. Ce modèle a été créé par Ayman Hariri, millionnaire libanais, fils de l'ancien Premier ministre libanais assassiné Rafic Hariri.

Un gros coup marketing

Qu'est-ce que ça donne à l'utilisation ? Bonne question. Impossible de le savoir, pour l'instant, ça ne fonctionne pas. Vero existe en fait depuis deux ans, et vivotait dans un relatif anonymat. Mais depuis la semaine dernière, son nom revient partout. Sur Google, on constate une croissance de 300% dans les recherches en février 2018. En réalité, plusieurs utilisateurs célèbres d'Instagram ont annoncé qu'ils migraient vers Vero. Une grosse campagne, visiblement orchestrée par Vero lui-même, qui a fait effet boule de neige. 

Du coup, la demande est trop forte, les serveurs de Vero sont saturés. Lundi soir, à 22h46, sur Twitter, le compte officiel de Vero présentait ses excuses, demandant encore un peu de patience pour restaurer le service.

En attendant que le service se relance, la vérité sur Vero est toujours un peu opaque.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK