USA: les musées veulent interdire l'utilisation des perches à selfie

USA: les musées veulent interdire l'utilisation des perches à selfie
USA: les musées veulent interdire l'utilisation des perches à selfie - © ED JONES - BELGAIMAGE

Les musées et galeries d'art américains en ont assez des selfies pris à l'aide d'une perche. Celle-ci permet d'éloigner le smartphone de soi et ainsi d'élargir le champ de la photo. Et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce ras-le-bol n'est en rien lié aux œuvres et à la propriété intellectuelle.

Le Metropolitan Museum of Art à New York, le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden à Washington ou encore le Museum of Fine Arts à Houston n'en veulent plus : les "selfie sticks" (bâtons à selfie) sont dans leur viseur. Et ce ne sont pas les seuls musées et galeries d'art à se lever face à ces objets de plus en plus courants dans l'attirail de leurs visiteurs.

Selon eux, ces perches, relativement encombrantes lorsque pleinement déployées, sont bien souvent utilisées maladroitement et peuvent dès lors endommager les collections d'art. "Les personnes réalisant leurs autoportraits sont effectivement davantage concentrées sur le cliché qu'elles sont en train de réaliser que sur leur précieux environnement", explique ainsi le journal Le Monde.

Jusqu'à 20 000 euros d'amende

"C'est une chose de prendre une photo à une distance raisonnable, mais quand vous prenez une photo à une trop grande distance, vous empiétez sur l'espace personnel des autres visiteurs", a indiqué le responsable du service numérique au Metropolitan Museum of Art, Sree Sreenivasan, au New York Times.

En Italie également, plusieurs musées auraient déjà banni cet ustensile. Mais cela va au-delà des institutions culturelles : ainsi, au Royaume-Uni, les stades de football ont déjà ajouté les perches à selfie à la liste des objets interdits, craignant qu'elles ne soient utilisées comme arme entre supporters. En Corée du Sud, vendre ces bâtons nécessite d'être homologué; si tel n'est pas le cas, le commerçant risque jusqu'à 20 000 euros d'amende.

Selfie vivement encouragé

Pourtant, le selfie en tant que tel est paradoxalement encouragé par les musées d'art. Ceux-ci se sont en effet rendus compte que ces autoportraits pouvaient participer à la notoriété des œuvres et de leur institution.

Also at the @artinstitutechi the original goths #americangothic

Une photo publiée par KATY PERRY (@katyperry) le

Mieux encore, si elles sont prises par des personnalités, ces photos offrent une publicité gratuite qui peut toucher un très large public. Comme l'illustre Le Monde, le selfie pris par la chanteuse Katy Perry en août 2014 devant le tableau "American gothic" de Grant Wood au Art Institue of Chicago avait participé à attirer l'attention, notamment des jeunes, sur cette oeuvre. Résultat : plus de 430 000 "likes".

T. Mignon avec Le Monde

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK