Une pédiatre découvre des instructions de suicide dans une vidéo sur Youtube Kids

Une pédiatre découvre des instructions de suicide dans une vidéo sur Youtube Kids
Une pédiatre découvre des instructions de suicide dans une vidéo sur Youtube Kids - © Tous droits réservés

Free Hess, une pédiatre et maman installée en Floride, a découvert une inquiétante vidéo sur la plateforme de streaming YouTube. La vidéo en question, destinée aux enfants, avait été modifiée pour inclure une courte séquence expliquant comment se donner la mort.

Après 4 minutes et 44 secondes d’un contenu inoffensif, la vidéo donne soudainement la parole à un adulte portant des lunettes de soleil : « Rappelez-vous les enfants ! Dans la largeur pour attirer l’attention, dans la longueur pour obtenir des résultats. Finissez-en ! Enonce-t-il en mimant l’acte de se couper les veines. »

Hess tire la sonnette d’alarme sur son blog PediMom et la vidéo est rapidement supprimée. Cependant, la vidéo a déjà été visionnée de nombreuse fois depuis qu’elle est apparue sur la plateforme quelque 8 mois auparavant. Elle explique avoir déjà eu affaire à cette séquence durant l’été, où elle était incrustée à une vidéo circulant sur la plateforme YouTube Kids, destinée en particulier aux enfants.

« Je pense que c’est extrêmement dangereux, explique Hess au Washington Post. Nos enfants sont confrontés à un tout nouveau monde avec les réseaux sociaux et l’accès à Internet. Ça change la manière dont ils grandissent et dont ils se développent. De telles vidéos les mettent en danger. »

Trop de vidéos

Hess attire l’attention sur d’autres types de vidéos uploadées sur la plateforme YouTube Kids : une fusillade dans une école sur Minecraft, Peppa Pig torturée ou encore du trafic d’être humain sur Gacha Life. Les vidéos avec des contenus perturbants pour les enfants sont légion.


►►► A lire aussi: Réseau pédophile sur Youtube : des grandes entreprises retirent leurs publicités du site


Andrea Faville, porte-parole pour YouTube, explique qu’ils travaillent pour s’assurer que le site « n’est pas utilisé pour encourager les comportements dangereux. » Il ajoute : « Nous avons des règles strictes qui interdisent les vidéos encourageant l’automutilation. Nous nous basons sur les signalements des utilisateurs et sur la technologie de détection intelligente pour signaler ces contenus à nos examinateurs. »

Malgré cela, de nombreuses vidéos passent au travers des mailles du filet et se retrouvent souvent publiées sur la plateforme pendant des heures, des jours et parfois même plusieurs mois avant d’être retirées, assez pour être vues par des milliers de jeunes enfants.

« Nous travaillons en permanence pour améliorer nos systèmes et pour retirer les contenus transgressant nos règles » explique le porte-parole de Youtube.

Cette polémique s’ajoute à celle qui a contraint de grands annonceurs à se retirer de YouTube par crainte que la plateforme facilite le développement d’un réseau pédophile.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK