Une impunité pour les arnaqueurs sur le net ?

C'est une information du journal Gazet van Antwerpen.

"Le parquet d'Anvers a une ligne de conduite consistant à classer sans suite toute affaire d'arnaque inférieure à 200 euros", explique son porte-parole Dominique Reyniers dans le quotidien. Et selon le témoignage de victimes, il semble que les affaires de moins de 400 euros sont également classées...

La police locale est au courant et n'a donc pas vraiment envie de dresser procès-verbal devant ce genre de plaintes. Les victimes trouvent évidemment cet état de fait "très frustrant", écrit encore le journal.

Selon Dominique Reyniers, le parquet anversois accorde la priorité aux enquêtes sur les vols dans les habitations et sur la violence intra-familiale.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK