Une édition "exceptionnelle" pour Esperanzah!

Une édition "exceptionnelle" pour Esperanzah!
Une édition "exceptionnelle" pour Esperanzah! - © LOUISE DOUMONT - BELGA

La 17e édition du festival Esperanzah!, qui se déroulait du 3 au 5 août inclus à l'abbaye de Floreffe (province de Namur), a été qualifiée "d'exceptionnelle" par les organisateurs. Ces derniers ont notamment évoqué "beaucoup d'émotion, de bienveillance", une "météo extraordinaire", un public "ouvert, conscient et curieux" ainsi qu'une présence particulièrement importante d'enfants. Au total, 37.000 festivaliers ont participé à cette édition avec deux jours sold-out.

Les organisateurs ont le sentiment d'avoir réussi à créer une "belle harmonie" et une "connectivité" forte entre les artistes, le public, les personnes membres de l'organisation ainsi qu'entre les différents pôles du festival.

En matière d'affluence, le site a enregistré la présence de 37.000 festivaliers sur les trois jours de festival. Le vendredi et le samedi ont été des journées sold-out avec respectivement 12.600 et 12.900 participants. Le dimanche affiche quant à lui un nombre d'environ 11.500 entrées. "Nous avons poussé un peu plus loin la capacité journalière du site qui est de 12.000, mais nous l'avons fait en âme et conscience tout en maîtrisant les flux", a expliqué Jean-Yves Laffineur, directeur du festival.

Par ailleurs, le camping festif a rapidement été complet tandis que des places sont restées ouvertes pour le camping familial.

Les organisateurs ont également évoqué "une météo extraordinaire" couplée à une gestion adéquate dans le ravitaillement en eau. En partenariat avec la Société Wallonne des Eaux (SWDE), des camions de quinze mètres cubes d'eau ont ravitaillé quotidiennement et trois fois par jour le site en eau potable. De nouvelles fontaines ont également été placées ainsi que des brumisateurs permettant aux festivaliers d'être régulièrement rafraîchis.

Part belle aux enfants

Cette édition a fait la part belle aux enfants, qui ont été particulièrement nombreux au cours des trois jours. "Trois quarts de la programmation des arts de la rue leur étaient destinés avec une remise au goût du jour de la déambulation", ont expliqué les organisateurs. Les spectacles de rue ont notamment permis de créer du lien entre les différents concerts. Au total 240 artistes se sont produits dans ce cadre-là, soit 22 compagnies.

La campagne du festival baptisée "Le déclin de l'empire du mâle" avait démarré six mois plus tôt et a remporté un succès inédit, car touchant un public très large. En parallèle de cette campagne, le plan SACHA avait pour objectif de rendre vigilant les festivaliers sur la thématique des abus sexuels et du harcèlement et a permis de toucher plus de 2.000 personnes au travers des trois stands de sensibilisation.

Côté programmation, les concerts de Jain, Meute, Barcelona Gipsy Balkan Orchestra, Tshegue, Médine, Naâman, Bernard Lavilliers ou encore Juicy ont été les moments forts du festival. Dimanche soir se produiront encore Soja, Grand corps malade ou encore Gogol Bordello.

Enfin, aucun incident particulier n'a été signalé tant en matière de santé que de sécurité. Le bilan est également "extrêmement positif" côté mobilité où aucun souci n'a été évoqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK