Un tableau volé dans une église de Zele, en Flandre, pourrait être un Michel-Ange

Une œuvre, qui pourrait être un Michel-Ange, a été volée vendredi au petit matin dans une église de Zele, en Flandre orientale. Le vol a eu lieu alors que la visite d'un expert était programmée. Ce dernier avait été appelé pour tenter d'authentifier l'œuvre. Une paternité sérieusement mise en doute par un professeur en histoire de l'art que nous avons rencontré. 

Jusqu'à présent, il existe une seule œuvre de Michel-Ange en Belgique. Il s'agit d'une sculpture et elle se trouve à Bruges. Il n'y avait aucun tableau à part peut-être celui qui a été dérobé dans cette église de Zele.

C'est un tableau peint sur bois qui représente la Sainte famille. Il a été offert voici 14 ans à l'église par le sénateur honoraire Etienne Cooreman (CD&V).

Ce dernier l'avait acheté à un ami en difficultés financières. A l'époque, il était estimé à 10.000 euros. Depuis le don, il se trouvait dans un coin sombre de l'église.

Mais l'œuvre a attiré l'œil du nouveau curé. Ce dernier s'y est intéressé et y a vu d'abord une belle œuvre du 16e siècle. Et puis, poursuivant ses recherches, il a découvert un croquis signé Michel-Ange qui reproduit la même scène que le tableau.

Alors, s'agit-il vraiment d'un Michel Ange ? Seul un spécialiste pourrait le dire. Et ce spécialiste devait bientôt venir.

En attendant le secret était bien gardé. Enfin presque : les membres de la fabrique d'Eglise étaient au courant. Et il n'y avait aucun signal d'alarme dans l'église.

Un Michel-Ange? Rien n'est moins sûr 

Selon Didier Martens, professeur d'histoire de l'art à l'ULB, il ne s'agirait pas d'un Michel-Ange. "Le probabilité est extrêmement faible dans la mesure où le tableau de Zele dérive d’un modèle de Michel Ange qui était extrêmement populaire au 16ème siècle". Selon lui, il s'agit en fait d'une oeuvre flamande.  "Il est assez clair qu’il ne s’agit pas d’une œuvre italienne mais du point de vue stylistique plutôt d’une œuvre flamande qui reproduit un modèle italien diffusé tant en peinture qu’en gravure. Ce modèle italien a été, d’une certaine façon, interprété par le peintre flamand qui donne à la madone des proportions beaucoup plus lourdes, une tête assez massive. Il y a une sorte d’accent flamand dans une image italienne". L'expert confirme toutefois qu'il s'agit bien d'une oeuvre datant du 16ème siècle. 

Alors que le curé de Zele parlait d'une potentielle valeur qui se chiffrait en million. Selon Didier Martens, l'oeuvre vaudrait aux alentours des 20 000 euros. 

L'enquête piétine

De son côté, la police de Berlare/Zele le concède, l'enquête n'avance pas vraiment. "On sait toujours rien", explique Johan De Brucker, porte-parole de la zone de police Berlare/Zele. "On sait juste quand ça s'est passé: le vendredi matin entre 5h et 5h30". Le tableau pourrait valoir plusieurs million d'euros selon le curé de la paroisse. Un expert devait venir authentifier le tableau d'ici un ou deux mois. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK