Un reporter néerlandais reçoit des coups au Parlement européen

Tom Staal a interrogé certains députés sur leur présence au Parlement... Mal lui en a pris
Tom Staal a interrogé certains députés sur leur présence au Parlement... Mal lui en a pris - © AFP/FREDERICK FLORIN

Ce n’est pas un inconnu aux Pays-Bas : le reporter Tom Staal n’en est pas à une dénonciation près. La dernière en date porte sur l’énorme gaspillage d’argent du Parlement européen. Un reportage qui lui a valu des coups.

Accompagné de l'eurodéputé néerlandais Daniël van der Stoep, Tom Staal a mis les dépenses des députés européens sous la loupe : salaire mensuel d’un eurodéputé,  6200 euros ; frais mensuels, 4200 euro ; dépenses en personnel, une cagnotte de 21 000 par mois; transferts vers Strasbourg, quelques centaines d’euros. Sans compter les déplacements, les hébergements… et les 300 euros par jour de présence au Parlement.

Mais aborder ce sujet avec certains députés peut mener à l’affrontement. Tom Staal a pu le vérifier : interrogeant Miroslav Ransdorf, du Parti Communiste de Bohème et de Moravie, sur ces courtes apparitions au Parlement – le caméraman constate 5 minutes de présence ce jour-là – ce dernier s’emporte.

Le reporter aborde alors le député italien Raffaele Baldassarre du Popolo della Liberta, arrivé à 18H30. L’élu italien s’en prend alors physiquement à Tom Staal.

Il y a des questions qu'il ne faut pas poser, pensent donc certains députés européens.

Regardez le reportage de Tom Staal ci-dessous.

W. F., avec De Standaard

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK