Un portefeuille "refugees welcome" en soutien aux journalistes poursuivies pour trafic d'être humains

Un portefeuille "refugees welcome" en soutien aux journalistes poursuivies pour trafic d'être humains
Un portefeuille "refugees welcome" en soutien aux journalistes poursuivies pour trafic d'être humains - © THOMAS SAMSON - AFP

Un portefeuille "refugees welcome" sera vendu au prix de 25 euros à destination de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, qui les reversera à "Solidarity is not a crime", un collectif citoyen visant à soutenir Anouk Van Gestel, rédactrice en chef de Marie Claire Belgique, et Myriam Berghe, journaliste chez Femmes d'aujourd'hui, qui seront poursuivies en correctionnelle les 7, 8 et 9 novembre prochains dans le cadre du procès de personnes qui ont hébergé des migrants. L'objectif de la vente du portefeuille qui a été présenté vendredi à la Porte d'Ulysse, est de récolter quelque 2.000 euros pour participer aux frais de justice des deux dames.

Douze personnes dont des hébergeurs de migrants et des bénévoles du parc Maximilien, sont poursuivies pour trafic d'êtres humains et organisation criminelle, et comparaitront en novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Parmi elles, deux journalistes, Anouk Van Gestel et Myriam Berghe, qui sont soupçonnées d'avoir hébergé des passeurs et aidé des migrants à traverser les frontières. Elles risquent jusqu'à 10 ans de prison pour trafic d'êtres humains.

Soutien de la Plateforme citoyenne

Alertée par leur situation, la Plateforme citoyenne a souhaité apporter son appui à "Solidarity is not a crime", un collectif citoyen créé en soutien aux deux journalistes. Il y a quelques mois, la Plateforme citoyenne avait en effet été contactée par nowa, une entreprise belge qui vend des accessoires à base de matériaux recyclés, et qui lui avait proposé de créer un portefeuille "refugees welcome" dont une partie des bénéfices lui serait reversé.

"Le portefeuille 'refugees welcome' de l'artiste Deniz Kazma sera vendu via la boutique en ligne de nowa qui est à l'origine du projet, ainsi que dans deux magasins bruxellois, partenaires de l'initiative: Hopono, rue du Bailli, et Petit Boudoir, rue Belliard", indique Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme citoyenne. "Nous avons choisi de reverser les bénéfices de cette vente à 'Solidarity is not a crime' en soutien à Anouk Van Gestel et Myriam Berghe, victimes d'une mascarade politique où passeurs de migrants et citoyens solidaires sont mis dans le même sac. Il s'agit d'un procès politique qui crée volontairement le flou entre la solidarité et des actes délictueux commis par certains", conclut-il.

Le portefeuille "refugees welcome", entièrement fabriqué en Belgique, se veut à la fois un projet artistique et symbolique. "Des motifs de champs, lignes et traces de pas évoquent le chemin parcouru par les migrants jusqu'en Belgique, tandis qu'un pin de localisation rappelle leur présence sur notre territoire et le fait qu'ils continuent à être ciblés alors que la plupart ont déjà dû fuir des situations difficiles. Le portefeuille comporte également des slogans tels que 'no one is illegal' et 'refugees welcome'", indique François Toussaint, responsable de l'entreprise nowa.

Archive : JT 06/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK