Amazon admet que des conversations avec Alexa sont conservées même après effacement

L'enceinte Echo d'Amazon
L'enceinte Echo d'Amazon - © GRANT HINDSLEY - AFP

Pour qu'une enceinte intelligente puisse être pilotée par la voix, elle est équipée d'un micro, bien sûr. Elle "écoute" ce qui est dit dans la pièce et réagit aux demandes de son propriétaire. Elle enregistre aussi les conversations afin d'adapter les services et d'améliorer la reconnaissance vocale. A un utilisateur qui s’inquiéterait du respect de ses données privées, les géants du Net qui ont développé des enceintes intelligentes expliquent que chacun peut gérer les informations qu'il accepte de partager. Et il peut notamment demander d'effacer l'historique des demandes vocales.

Mais des doutes persistent. C'est pour cela qu'un sénateur américain a très officiellement demandé à Amazon ce que la société faisait exactement des enregistrements réalisés lors de l'utilisation de son assistant vocal Alexa. Et il a obtenu une réponse officielle par le biais d'une lettre datée du 28 juin 2019 et signée du vice-président d'Amazon Brian Huseman, et publiée par The Verge. Le responsable indique que les enregistrements et les transcriptions sont conservés sur les serveurs d'Amazon jusqu'au moment où le client décide de les effacer.

Mais il explique aussi que, même lorsque l'utilisateur a effacé les enregistrements, certaines données sont conservées : d'une part, parce qu'il faudrait les effacer des différents endroits où elles sont stockées, et aussi parce que, dans certains cas, Amazon choisit de garder des données, sans le dire au client. Même si l'utilisateur supprime manuellement des données audio, la transcription de ces données audio reste enregistrée dans systèmes distincts de stockage, et ce pour une durée indéterminée. Dans certains cas Amazon estime que la suppression de données compliquerait le travail d'Alexa, et une version de ces données est conservée. Par exemple, si un client commande une pizza via l'enceinte, Amazon doit conserver l'information que la pizza a été commandée, et la transaction qui a suivi cette commande. Autre exemple cité par le dirigeant d'Amazon : si un utilisateur demande à Alexa de lui rappeler son anniversaire, il ne s'attend pas à ce que cette demande soit effacée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK