"Tu sais twerker?": la demande du DJ Martin Solveig au premier Ballon d'Or féminin passe mal

C'était une première "historique" : en préambule du Ballon d'or masculin, la Norvégienne Ada Hegerberg, 23 ans, qui joue attaquante à Lyon, a remporté le premier Ballon d'Or féminin, décerné lors d'une soirée de gala à Paris lundi. C'est une nouveauté, même si un prix de la meilleure joueuse existait déjà quand les prix Fifa et Ballon d'Or étaient fusionnés, de 2010 à 2016... et elle a quasiment été éclipsée par une polémique, venue du DJ français Martin Solveig, qui a participé à l'animation de la cérémonie du Ballon d'Or 2018.

Celui-ci aurait demandé à la Norvégienne, si elle savait danser le "twerk", une danse sensuelle aux déhanchés très explicites. La joueuse a refusé, visiblement gênée, avant d'accepter quelques pas de valse.

Polémique et excuses

Cette courte séquence a crée la polémique sur les réseaux sociaux, où des internautes se sont indignés du "sexime" et du "total manque de respect" du DJ français envers la joueuse norvégienne.

Une fois la cérémonie terminée, Martin Solveig a rapidement réagi dans une vidéo d'excuse publiée sur Twitter : "C'est une blague, peut-être une mauvaise blague et je voulais m'excuser envers ceux que j'aurais pu offenser. Ca vient de mon mauvais niveau en anglais, et de ma mauvaise compréhension de la culture anglaise. Désolé".

"Il est venu me voir après et il s'est excusé. Je n'ai pas vu la situation comme ça, comme les autres. On a dansé un peu, j'ai eu le Ballon d'Or, et c'est le plus important pour moi. Je n'ai pas trouvé cela sexiste", a déclaré Hegerberg en zone mixte, après la cérémonie.

Est-ce qu'on aurait demandé cela à un homme ? "Ca c'est une bonne question", a-t-elle répondu, avant de plaider pour une meilleure reconnaissance du football féminin.

"Ce sont aussi les hommes qui vont aider le foot féminin. Il faut de l'aide des gens les plus hauts placés dans le système, à la Fifa, à l'UEFA... Il y a encore du travail à faire", a encore déclaré la buteuse norvégienne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK