Trois livres pour jeune public : notre monde tel qu’il est et tel qu’il pourrait être !

Grandir avec les Schtroumpfs, d’une part, et, d’autre part, les regards croisés des enfants et de leurs grands-parents… Pour les enfants, mais pas uniquement !

Grandir avec les Schtroumpfs

Connaissez-vous, Charlotte, le Schtroumpf sale ?...

Pas vraiment, sans doute. Eh bien, il existe, et c’est lui le héros d’un petit livre qui s’appelle " Le Schtroumpf qui jetait ses déchets n’importe où ".

Dans le village des Schtroumpfs, à l’occasion d’un pique-nique, d’un cours de peinture et d’un chantier de construction, on va découvrir ce fameux schtroumpf qui jette ses déchets de peinture, de nourriture, les vieux clous aussi, n’importe où. Jusqu’au moment où, recueillant un oiseau malade, il va comprendre, sans avoir besoin des discours moralisateurs du Schtroumpf à lunettes, qu’il doit changer…

4 images
schtroumpfs © Lombard

On peut dire qu’il s’agit d’une bd éducative. Et qui se termine par un dossier qui se veut être la base d’un dialogue entre parents et enfants, et qui parle, avec des mots simples, de ce qu’est l’écologie, de ce qu’est un déchet, de ce qu’est l’environnement. Un dossier que l’on doit à Diane Drory, une psychologue spécialiste de la petite enfance. Et ce livre fait partie d’une collection qui s’appelle " Grandir avec les Schtroumpfs ". Et j’ai envie d’épingler un deuxième volume de cette collection, " Le schtroumpf qui voulait tout tout de suite ". Ce schtroumpf trop pressé ne voit même plus les beautés du monde qui l’entoure… Mais il va découvrir que grandir, c’est aussi apprendre la patience !

Cela dit, ce sont des livres " éducatifs ", certes, mais souriants, et tout sauf moralisateurs !

4 images
schtroumpfs © lombard

Les vieux enfants

Très différent, ce livre nous parle des relations entre enfants et grands-parents. Les auteures, Elisabeth Brami et Aurélie Guillerey, nous montrent, en dessins extrêmement jolis, modernes, bien faits et en textes-poèmes, ce qu’est le regard de l’enfance sur les " vieux ", et la réponse de ceux-ci…

Avec des petits bijoux de tendresse au travers des mots, comme pour parler des rides : " Quand les vieux se voient dans la glace, couverts de rides et de traces, la vieillesse leur fait des grimaces, mais ils sont braves, ils lui font face ". Ou pour parler de l’obligation de quitter sa maison : " Quand on n’a plus de solutions, on doit quitter notre maison, ranger nos vies dans des cartons. On s’en va, mais à reculons. "

Un très joli livre, émouvant et intelligent… Vive la poésie qui permet d’apprendre la tolérance ! Et qui peut faire découvrir aux enfants que l’imaginaire et la mémoire de leurs grands-parents sont sources inépuisables de récits passionnants et passionnés !

4 images
© Tous droits réservés

Jacques Schraûwen

" Grandir avec les Schroumpfs ", au Lombard, et " Les vieux enfants ", chez Casterman.