Trois jours, 50 concerts et 400 musiciens pour le 8ème Festival Musiq3 à Bruxelles

Le Festival Musiq'3 va prendre ses quartiers du 29 juin au 1er juillet à Flagey, au théâtre Marni et à l'Abbaye de la Cambre. C'est la 8ème édition du plus rock des festivals classiques.

Laetitia Huberti, la directrice de Musiq'3, était l'invitée du Plus de Matin Première ce lundi pour en parler : 

Mehdi Khelfat : Alors pourquoi le plus rock des festivals classiques ?

Laetitia Huberti : Parce que la volonté au départ c'était de casser avec les codes, les clichés, les stéréotypes d'habitudes liés à la musique classique, donc ce sont des concerts cours, on est là dans tous les sens, on peut acheter un pass, ça ne coûte pas cher, on ne doit pas avoir prévu où on va, il faut juste venir faire confiance, se laisser porter par la vague des rencontres et des découvertes musicales.

Mehdi Khelfat : À l'image des Dour, Werchther, etc. ?

Laetitia Huberti : Exactement, mais la programmation est un peu différente.

Mehdi Khelfat : Quelle est l'ambiance ?

Laetitia Huberti : Hyper festive et conviviale. C'est un public familial, il y en a pour tous les goûts, qu'on y connaisse quelque chose - qu'on n’y connaissent pas. Le but c'est de vraiment partager le plaisir ensemble, de se laisser porter. C'est l'ambiance d'été, faire des rencontres, être curieux et se laisser faire !

Mehdi Khelfat : C'est assez étonnant parce qu'on se retrouve sur cette place Sainte-Croix et on se croirait vraiment dans un festival rock avec un endroit où on peut acheter à manger.

Laetitia Huberti : Un chapiteau avec plein de concerts gratuits et un bar, c'est sympa. On ne doit pas s'habiller chic, on peut venir en basket après le marché avec sa botte de poireaux. Ça démarre à 10 heures du matin, il y a des concerts toute la journée, toutes les heures, dans tous les studios et on peut s'acheter à la carte un concert, les prix sont entre 10 et 15 euros. C'est vraiment accessible.

Mehdi Khelfat : Alors ça commence vendredi et cette année vous nous proposez de mettre le cap sur le Nord. Pas le nord de la France, ni la Flandre, mais le Grand Nord.

Laetitia Huberti : Tout à fait, chaque année il y a une thématique au Festival Musiq'3. Une année sur deux, on explore une région. Cette année, on va vraiment au Nord, la Scandinavie, la Finlande, on aura des artistes finlandais exceptionnels, une tradition musicale extrêmement riche et forte, très peu connue chez nous. Ils ont une tradition musicale très décloisonnée entre les genres, entre la musique classique, la musique jazz, la musique rock et les frontières sont beaucoup plus poreuses, il y a encore de l'enseignement musical dans les écoles. Là-bas, du coup ça change le rapport à la musique et on accueille une palette de musiciens nordiques et notamment finlandais hyper impressionnants. Des grandes pointures : le pianiste de jazz Iiro Rantala, l'accordéoniste Kimmo Pohjonen, ça va être fantastique au concert d'ouverture donc vendredi soir à 19 heures. C'est un accordéoniste qui joue en amplifié accompagné par l'orchestre du Festival Musiq'3 et peut-être même un petit air vocal An Pierlé.

Mehdi Khelfat : An Pierlé qui était là l'année dernière.

Laetitia Huberti : Qui revient et qui sera dans le concert d'ouverture. Elle va chanter et puis surtout elle vient ici aussi avec un projet pour enfants Slumberland, le samedi au Marni, un projet qui explore les frontières entre le rêve et la réalité, c'est exquis comme projet.

Mehdi Khelfat : An Pierlé qui donc maintenant une habituée, il y a des habitués dans ce festival, il n'y a pas que l'aspect nordique.

Laetitia Huberti : Il n'y a pas que l'aspect nordique, pas que l'aspect rencontres et découvertes, il y a aussi l'aspect "les habitués". Et alors là, on un très bel exemple, on avait découvert l'année dernière Thomas Enhco et Vassilena Serafimova, une marimbiste fantastique. Ils reviennent cette année avec un projet autour de Bach. On a peut-être un petit extra...

Mehdi Khelfat : Vous avez évoqué aussi ce projet pour les enfants, les familles ne sont pas oubliées pendant ce festival.

Laetitia Huberti : Pas du tout, il y en a vraiment pour tous les âges, on a parlé du projet d'An Pierlé. Il y aura aussi pour les tout-petits, des dessins animés nordiques pour le coup projetés sur grand écran au studio 4, et accompagnés par le pianiste de jazz, Johann Dupont. C'est un pianiste belge qui a monté toute une histoire musicale et qui va improviser devant les images des dessins animés, donc c'est vraiment un très beau projet. On aura aussi un projet autour de l'histoire du soldat de Stravinsky avec un dessinateur qui va dessiner l'histoire en même temps qu'elle est racontée, en musique - aussi au studio 4. Tout le programme est là, il y en a pour tous les goûts, pour tous les âges, il faut réserver parce que ça a du succès !

Mehdi Khelfat : Il y a aussi la possibilité de venir gratuitement sur la place.

Laetitia Huberti : Tout à fait, donc il y a un chapiteau là sur la place Sainte-Croix avec plein de concerts gratuits à partir de midi, tous les jours. On peut s'y restaurer, boire un petit verre. Tous les concerts sont aussi retransmis en direct.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK