Stéphane Steeman, l'acteur et humoriste belge, est décédé

Stéphane Steeman, l'acteur et humoriste belge, est décédé. Archive 1968
5 images
Stéphane Steeman, l'acteur et humoriste belge, est décédé. Archive 1968 - © Archive 1968

Stéphane Steeman est décédé à l’hôpital de Fréjus, dans le sud de la France où il était hospitalisé depuis trois semaines à la suite d'un problème cardiaque. Il avait 82 ans.

Il avait un père célèbre, l'écrivain Stanislas-André Steeman, il connaîtra aussi la célébrité mais dans un autre registre, celui de l'humour. Stéphane Steeman s'est éteint ce vendredi à l'age de 82 ans.

Imitateur, homme de théâtre et de radio il s'illustre aussi par son incroyable capacité à imiter les hommes politiques. Sa principale source d’inspiration: les querelles linguistiques.

 

En 1962, il assure les premières parties des spectacles à l’ancienne Belgique dont ceux de Jacques Brel. La radio lui offre des soirées à la rtb. Ce sera "Dimanche Musique", une émission de quatre heures partagée avec Jacques Mercier.

Aux émissions de radio, suivent les sketches télévisés avec Marion et le retour au théâtre.

Il anime la revue des Galeries pendant plusieurs années et dans les années 90 il crée pour la télévision le rôle de Madame Gertrude, une vieille dame dont les dialogues avec son petit-fils Chris font mouche tous les dimanches soir. Sur le plateau de l'émission "Bon week-end", il est aussi entouré de son épouse Régine, rencontrée quelques années plus tôt lorsqu'il était le meneur de la Revue du "Théâtre des Galeries", à Bruxelles.

Grand amateur d’Hergé, il participe à l’exposition qui lui est consacrée en 1991 à Welkenraedt. C’est cette même année qu’est révélé par le journal Pan ses relations avec Léon Degrelle.

Tintinophile, il vend la majeure partie de sa collection à la veuve d’Hergé au milieu des années 90.

Stephane Steeman vivait depuis plusieurs années dans le sud de la France. Il laissera à ses admirateurs une discographie fournie et une vingtaine d’ouvrages reprenant le meilleur de ses sketches et de ses souvenirs.

Réaction de Charles Michel 

"Je garderai notamment en mémoire ses canulars téléphoniques, les sketches de 'Madame Gertrude' ou encore la célèbre pièce Bossemans et Coppenolle (...) Stéphane Steeman avait amené un humour populaire dans les foyers des Belges. Il était également connu pour imiter des hommes politiques", souligne Charles Michel dans un communiqué. "Nous perdons un grand humoriste, un artiste chaleureux."

Le Premier Ministre a exprimé ses sincères condoléances à la famille et aux amis de Stéphane Steeman.

Hommage du Théâtre des Galeries

"Je me souviens d'un homme de music-hall énergique, qui se dépensait sans compter pour le public" et ce métier "qu'il aimait tant", a réagi vendredi David Michels, directeur du Théâtre Royal des Galeries.

"J'ai eu la chance d'être là à l'époque, dans les années 80, où il jouait dans de nombreuses revues (...) C'était un homme toujours à l'affût du bon mot, avec un grand respect du public." Stéphane Steeman "n'aimait pas l'humour en dessous de la ceinture". C'est un artiste "qui a innové en son temps".

Le Théâtre des Galeries avait programmé il y a quelques années "L'assassin habite au 21", une adaptation du récit de Stanislas-André Steeman, le père de l'humoriste. Stéphane Steeman était revenu plusieurs fois au théâtre à l'occasion, "content et fier" de voir jouer la pièce.

Soirées spéciales Stéphane Steeman  

Ce soir La Deux diffusera à 20h00 un documentaire de 2001 intitulé "Stéphane Steeman: 50 ans me sont comptés." 

Une soirée plus complète et spécifique est programmée ce mercredi 28 janvier sur La Trois.

RTBF avec agence

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK