Soudanais renvoyés malgré des tortures supposées: la Belgique et Theo Francken épinglés par le Washington Post

Soudanais renvoyés malgré les tortures: la Belgique et Theo Francken épinglés par le Washington Post
Soudanais renvoyés malgré les tortures: la Belgique et Theo Francken épinglés par le Washington Post - © Tous droits réservés

"La Belgique a collaboré avec le Soudan pour les expulsions. Alors que si on croit les témoignage, il y avait de la torture".

C'est le titre de l'article que consacre le très sérieux Washington Post (le journal qui a fait éclater le scandale du Watergate,  aujourd'hui propriété du milliardaire Jeff Bezos, fondateur et président-directeur général d'Amazon) à "l'affaire soudanaise", et plus particulièrement aux demandes de démissions de Theo Francken qui ont suivi les témoignages rapportés de tortures de Soudanais expulsés malgré les mises en garde de diverses associations.

Le journal américain rappelle que "les accusations de torture sont apparues à la fin du mois dernier, lorsque le journal belge Het Laatste Nieuws a publié des interviews avec deux des Soudanais expulsés qui ont déclaré avoir été battus après leur retour au Soudan".

Il pointe également que "la collaboration avec les autorités soudanaises a amené des représentants de ce gouvernement, qui a été dénoncé pour violations des droits de l'homme, dans la nation qui abrite la capitale de l'Union européenne. Bien que le Premier ministre belge Charles Michel ait déclaré plus tard que les gouvernements belge et soudanais n'avaient pas signé d'accord décrivant formellement les termes du partenariat, les autorités soudanaises ont eu accès à des centres de détention accueillant des migrants arrêtés parce qu'ils sont considérés comme en séjour illégal". 

Le journal américain pointe également  que "les responsables soudanais avaient menacé les détenus à qui ils avaient parlé, avertissant que s'ils demandaient l'asile en Belgique, ils seraient victimes d'abus au Soudan en cas de retour". Une menace qui aurait pu servir à décourager les demandes d'asile, commente le Washington Post "puisque la moitié des demandes d'asile de Soudanais sont rejetées en Belgique".

Mais malgré les demandes de démission, rapportées par le Washington Post, Charles "Michel, le Premier ministre, a jusqu'ici soutenu les actions de son secrétaire d'Etat à la migration" conclut le journal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK