Sony visé par une cyber-attaque au nom de l'Etat islamique

Sony soupçonne le groupe ou individu se présentant sous le nom "Lizard Squad" d'être à l'origine d'une cyber-attaque
Sony soupçonne le groupe ou individu se présentant sous le nom "Lizard Squad" d'être à l'origine d'une cyber-attaque - © Kazuhiro Nogi

Une filiale du géant japonais de l'électronique Sony a rapporté lundi avoir été victime durant le week-end d'une attaque informatique, et un avion dans lequel se trouvait un dirigeant américain a fait l'objet d'une menace faisant état d'explosifs à bord.

"Les réseaux PlayStation Network et Sony Entertainment Network ont été touchés par une attaque visant à les saturer avec un trafic artificiellement volumineux", a expliqué le site officiel PlayStation.Blog, précisant qu'aucune information personnelle n'avait été consultée par les pirates.

Le PlayStation Network compte 52 millions d'utilisateurs inscrits, et l'ensemble Sony Entertainment 150 millions (à fin septembre dernier).

Sony soupçonne le groupe ou individu se présentant sous le nom "Lizard Squad" d'être à l'origine de cette attaque ainsi que de menaces à l'encontre de l'avion dans lequel se trouvait John Smedley, président de la filiale américaine Sony Online Entertainment.

Lizard Squad a revendiqué ces faits sur l'espace de publication de courts messages Twitter.

"Aujourd'hui, nous plantons le drapeau EIIL sur les serveurs de Sony", a déclaré ce groupe (ou individu) en accompagnant son message d'une photo d'un homme portant le drapeau de l'Etat islamique. EEIL désigne le groupe islamiste "Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL)", qui se fait désormais appeler Etat islamique (EI).

C'est par Twitter aussi que M. Smedley a confirmé que l'appareil dans lequel il se trouvait avait changé de direction.

"Oui mon avion a dévié sa trajectoire. Je n'en dirai pas plus. La justice va trouver ces gars", a-t-il déclaré.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK