Snapchat: l'application miracle qui efface vos contenus compromettants?

Le logo de l'application Snapchat
Le logo de l'application Snapchat - © Capture d'écran

Les réseaux sociaux ayant montré leurs limites, de plus en plus d'utilisateurs s'inquiètent de la réputation qu'ils pourraient colporter via ceux-ci. Evan Spiegel, le fondateur de Snapchat, l'a bien compris en développant une application permettant d'envoyer des messages (texte, photo ou vidéo) qui, dit-on, disparaissent au bout de quelques secondes, sans laisser de trace.

Utiliser les réseaux sociaux pour envoyer une photo intime, un message coquin ou encore une blague réservée aux proches, sans risque de voir leur contenu dévoilé auprès du grand public, c'est ce que vous promet Snapchat. Une application, disponible sur tous les smartphones, qui permet aux internautes de choisir leurs destinataires et la durée de vie du message (maximum dix secondes).

Mais si Snapchat fait fureur outre-Atlantique (elle se retrouve dans le top 10 des applications à télécharger), il semble tout de même qu'il y ait quelques failles. On apprend ainsi sur Gizmodo que "les vidéos envoyées sont encore accessibles sous iOS dans un bête fichier système". Même son de cloche sur BuzzFeed qui affirme qu'un simple système d'enregistrement vidéo permet de sauvegarder ces contenus ainsi envoyés.

D'autres utilisateurs font également remarquer que si l'idée est bien trouvée, il reste possible de faire une copie d'écran lors de la réception du message. Bref, comme l'écrit l'un d'entre-eux, "il faut tout de même se méfier par la fausse impression de sécurité".

Même constat pour Poke, l'application lancée par Facebook pour concurrencer Snapchat, sans trop de succès jusqu'ici.

De toute façon, ne nous faisons pas d'illusion, comme l'a déclaré le fondateur de Snapchat lui-même : "Il y aura toujours des moyens de détourner les produits technologiques des ingénieurs, mais cela gâche le plaisir !".

 

C. Biourge

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK