MegaUpload: non, Anonymous ne s'attaquera pas à Facebook

Dans un message audio diffusé sur internet, une personne se faisant apparemment passer pour un membre d'Anonymous prévient que si MegaUpload n'est pas réintégré d'ici 72 heures, ils passeront à l'action.

Dans ce message audio, cet internaute explique qu'il aurait déjà accès aux données confidentielles présentes sur différents serveurs tels que ceux des Nations Unies, de Twitter, Facebook, Youtube, PlayStation Network et Xbox Live. Il explique aussi que si MegaUpload ne réapparaît pas, les Anonymous procèderont au black-out des serveurs mentionnés ci-dessus.

Mais il n'en est apparemment rien. Attaquer Facebook, Twitter ou encore l'ONU n'est pas dans l'intention d'Anonymous. Une personne nous contactant au nom d'Anonymous précise que pirater ces sites est contraire à ce groupement de hackers et que l'auteur de ces rumeurs n'a pas encore été identifié.

A nouveau, difficile d'établir avec certitude que notre contact fait bel et bien partie du groupe de cyber-hacktivistes. Et pour cause: Anonymous ne présente pas de structure claire et établie...

Anonymous s'en prend à Sony

Par contre, la colère suscitée par la fermeture de MegaUpload subsiste tout de même. Après le site du FBI et d'Universal Music, c'est au tour de Sony d'être la cible d'Anonymous.

Depuis quelques heures, les cyber-hacktivistes ont rendu publique sur le web une liste permettant de télécharger (illégalement) des albums d'artistes signés par Sony Music. Une liste similaire présentant des films tourne sur internet.

RTBF
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK