Salon CES de Las Vegas: la technologie grand public à l'honneur

Le téléviseur reste la vedette du CES de Las Vegas, mais cette fois, il s’incurve.
Le téléviseur reste la vedette du CES de Las Vegas, mais cette fois, il s’incurve. - © Tous droits réservés

Le 7 janvier débute le CES de Las Vegas, un immense salon consacré à l’informatique grand public. Un salon qui donne surtout le ton de ce qui arrivera sur le marché en 2014. Avec un jour d’avance, voici ce qu’apportera (notamment) le grand rendez-vous de "Vegas"

Avant le Mobile Congress de février à Barcelone et le CeBit de Hanovre fin mars, le Consumer Electronic Show est traditionnellement le premier salon IT de l’année. Son seul concurrent européen est l’IFA qui se déroule à Berlin à la rentrée de septembre.

Cette année, la première tendance concerne un nouveau type de PC. Un ordinateur équipé à la fois de Windows (Microsoft) et d’Android (Google). Cette belle illustration de la schizophrénie informatique permet d’associer le meilleur des deux mondes en supportant les deux interfaces.

Pour assurer cette compatibilité avec Android, les constructeurs de PC s’appuieront notamment sur la solution BlueStacks, qui permet de faire fonctionner les applications Android sur un PC ou un Mac. Pour cela, il faut utiliser un émulateur de système d’exploitation. Et ce n’est sans doute pas une très bonne nouvelle pour Windows.

L’impression 3D se popularise… un peu

Cette fois l’imprimante 3D est pour –presque- tout le monde.

Selon les organisateurs du salon, l’impression 3D disposera même de sa propre zone thématique. Et le but est d’en vendre. Pour l’instant, il faut tout de même investir près de 1500 euros pour disposer d’un modèle convenable. Et jusqu’à 2500 euros pour imprimer des objets de plus grande taille. Pour les modèles professionnels, le prix d’entrée est de 10 000 euros…sans compter les consommables.

Les téléviseurs se courbent

Sauf surprise, il n’y aura pas de révolution cette année. Pour certaines technologies cela sent même un peu le réchauffé. A commencer par les télévisions Ultra HD ou 4K dont la résolution est bien plus importante que celle de nos téléviseur plats. On parle ici d’une résolution de 4096 x 2160. C’est énorme, mais pour l’instant, vu l’absence de contenu compatible, c’est peu utile.

On s’attend surtout à la multiplication des téléviseurs plats incurvés en mode OLED (du LED organique qui ne nécessite plus de rétroéclairage. Un peu comme le plasma). Cela aussi existe depuis quelques mois, mais pour la première fois on verra un téléviseur incurvé de 105 pouces (260 cm de diamètre). C’est le double du record obtenu au salon IFA de septembre 2013. On verra aussi des téléviseurs équipés de leur propre système d’exploitation conçu pour fonctionner sur le Web. Cela se confirme donc: le téléviseur devient un terminal informatique comme les autres. De plus en plus indépendants des opérateurs télécom.

Les constructeurs ont aussi travaillé sur des interfaces gestuelles. Mais les tentatives ont été tellement décevantes ces derniers temps qu’il est prudent d’attendre avant de s’enflammer.

Consoles de jeu et … armes à feu

Une nouvelle console d’un genre nouveau, baptisée "Steam Machine" fera son entrée dans les magasins. Le prototype existait déjà mais la version commercialisable sera présentée à Las Vegas. Le look rappelle un peu celui de la Xbox One, mais c’est un PC conçu pour trouver sa place sous le téléviseur. Son originalité est que la société Valve commercialisera sa propre console, mais que d’autres constructeurs pourront aussi le faire en utilisant le système d’exploitation SteamOS.

Ce qui rappelle le scénario des années 80 lorsque tout le monde pouvait construire des PC en utilisant le système d’exploitation Microsoft. C’est le même principe… mais pour les consoles.

En tout cas, cela fera un peu bouger les lignes sur un marché monopolisé par Sony, Microsoft et Nintendo.

Mais le CES accueillera aussi des jeux de mort. Pour la première fois sera présentée une arme à feu, une vraie, mais "assistée par ordinateur". Avant de tirer sur sa cible, le chasseur intègre dans l’ordinateur du PGF (Precision Guided Firearm) la vitesse du vent, la température, la pression atmosphérique, la distance de la proie et le champ magnétique terrestre. Ensuite, le viseur électronique "fixe" la cible comme un missile à tête chercheuse, même si elle bouge. Et, cerise sur le gâteau, une vidéo du carton réalisé est enregistrée pour pouvoir partager ce moment avec d’autres chasseurs. Désormais, entre " le bon chasseur et le mauvais chasseur ", il n’y aura plus l’ombre d’une différence.

 

Place à l’internet des objets

On en parle de plus en plus. "L’internet des objet " (IoT) est cette faculté qu’ont les machines de communiquer entre elles sans intervention humaine. Et sa mise en application la plus logique est la domotique. Un constructeur coréen de téléviseur (LG) va lancer une plate-forme (HomeChat) qui permettra de piloter tout son électroménager simplement depuis une messagerie instantanée.

Vous pourrez interagir à distance avec votre réfrigérateur, votre aspirateur ou votre lave-linge. Ce service fonctionnera grâce à une appli pour smartphone. Il suffira d’envoyer le message de type "Je pars en vacances" pour recevoir la question de votre électroménager du type "dois-je passer en mode vacances?" En cas de réponse positive, le réfrigérateur se mettra en mode économie, le chauffage limitera la chaleur de la maison et la machine à café ne s’allumera plus jusqu’à votre retour. Toute la maison se mettra ainsi en mode économie. Pour que cela fonctionne, il faudra bien évidemment être équipé d’appareils électroménagers du constructeur. Et c’est là le principal obstacle au développement de l’internet des objets : l’absence d’un standard unique.

On nous promet également de nouveaux développements dans l’univers sans fil Bluetooth qui pourrait s’intégrer dans des solutions domotique en permettant le contrôle des appareils à distance.

Le CES devrait encore faire la part belle aux vêtements technologiques, aux dispositifs de mesure de soi (quantify self) et de santé. Des prototypes sont en train d’évoluer rapidement, comme la montre connectée Samsung Galaxy Gear avec GPS incorporée ou les lunettes connectées. Google ne sera plus seul sur le terrain.

 

Jean-Claude Verset

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK