Salon CES de Las Vegas: sécurité, voitures et frigo R2-D2

Malgré tout, les CES 2016 a réservé quelques surprises.
5 images
Malgré tout, les CES 2016 a réservé quelques surprises. - © DAVID MCNEW - AFP

Le salon informatique CES de Las Vegas s’est terminé ce week-end. Au-delà des nombreux objets connectés logiquement attendus, ce rendez-vous mondial des gadgets grand public a révélé quelques surprises.

La première nouveauté, était sans conteste la sévérité des contrôles à l’entrée du salon où le badge avec photo était impératif. Le contrôle des sacs et des personnes était systématique. Pour la première fois, les mallettes de PC et les sacs à dos pour y amonceler la documentation étaient interdits. La tolérance était de deux sacs de 30 sur 40 cm maximum. Il fallait aussi éviter les vêtements amples. Les journalistes pouvaient bénéficier d’un traitement un peu moins strict, mais la détection des métaux et des explosifs étaient les mêmes pour tout le monde. Jusqu’à l’interdiction des hoverboards, les fameux skateboards inspirés du film " Retour vers le futur ". Comme d’ailleurs tous les appareils disposant de roues. Dernière conséquence des attentats, en Europe et aux USA, de la fin de l’année 2015.

La télé et le téléphone… comme toujours

Chaque années, les télés sont plus grandes, plus minces et offrent une plus grande résolution. Cette année, le record de minceur d’un écran était de 2,57 millimètres et la résolution maximale (à peine arrivée à 4K dans les magasins) est passée à 8K sur une dalle de 98 pouces (2,5 mètres de diagonale). Un gros budget pour les grands salons.

En téléphonie, la tendance cette année était à la 3D. L’écran du smartphone devient à ce point sensible qu’il répond de manière différente en fonction de la pression exercée par le doigt. Selon le bureau d’études IHS, 24% des nouveaux téléphones haut de gamme vendus en 2016 disposeront de cette fonction 3D (Touch tech). Il s’en vendra 461 millions en 2016.

Toujours en téléphonie, le dispositif TipTalk (Samsung) permet d’écouter des sons en se touchant l’oreille du doigt. Il utilise pour cela la transmission squelettique: la transmission des sons par les os du bras depuis la montre/téléphone connectée. Plus besoin d’écouteur, c’est notre doigt qui écoute.

L’autre vedette est, comme l’an dernier, la maison intelligente. La domotique sera le marché à forte croissance de l’année. Avec les centrales d’alarme et les réseaux à courant porteur (Devolo, et autres). Mais désormais, il faudra compter avec deux nouveaux-venus sur le marché de la domotique: les Coréens LG et Samsung.

LG a présenté une petite enceinte Bluetooth, qui fait office de centre de commande d’un écosystème capable de faire communiquer tous les appareils de la maison. Samsung fera de même, mais pilotera tout son électroménager depuis un téléviseur. Rien de très étonnant, lorsque l’on sait que les deux Coréens commercialisent des machines à laver, frigos et téléviseurs connectés.

La principale vedette de ce salon? L’auto

C’est une autre évolution marquante du CES, la version 2016 était un peu le salon de l’auto avant l’heure. L’espace occupé par les voitures, a pratiquement doublé cette année. Audi, Kia, BMW, Chrysler, GM, Ford, Hyundai, Mercedes, Toyota, Volkswagen… tous y étaient. On a vu des tableaux de bord contrôlables " sans les mains " grâce à des capteurs de mouvement placés devant le rétroviseur intérieur. Toutes les voitures électriques et sans pilote étaient exposées. En 2030, la plupart des nouvelles voitures seront électriques et sans volant. En 2050, le permis de conduire devrait être un objet de collection.

Les gadgets marrants, étonnants, inquiétants

Au rayon des (gros) gadgets, difficile de rater ce frigo connecté en forme de robot R2-D2. Il est lancé aux Japon et le sera bientot dans le reste du monde. Il est télécommandé et sa tête tourne comme le vrai R2D2. Il émet les mêmes bruits et vient à vous pour apporter votre boisson fraîche sur commande. Il faudra quand même compter 7000 euros. Mais, bonne nouvelle, l’expédition est gratuite.

Plus inquiétante est la montre connectée pour enfant. Elle permet de répondre par message à 10 contacts et d’appeler 5 numéros favoris. Mais surtout, son GPS intégré permet aux parents de suivre (de traquer ?) leur progéniture et d’être avertis si leur enfant sort d’une zone géographique précise. On vient d’inventer le bracelet électronique pour enfant.

Dans l’univers des montres connectées apparaît la ceinture connectée. La Welt (Samsung), une ceinture connectée chargée d’analyser notre Etat de santé en permanence. En ajoutant l’évolution de notre tour de taille, le temps passé à marcher ou à rester assis. Dans le même registre, un thermomètre à infrarouge connecté enregistre, dans une appli, l’évolution de la température de bébé.

Si vous possédez un PC portable, vous regrettez peut-être qu’il ne soit pas tactile. C’est là qu’intervient le fabricant suédois Neonode qui a présenté l’AirBar, un capteur capable de transformer n'importe quel écran en surface tactile. Le capteur se présente comme une barre connectée en USB que l'on pose sous l'écran et qui émet une lumière infrarouge devant la zone d’affichage. L’interférence du doigt sur l’écran permet à la barre d’en déduire la position des doigts sur l’écran. Le prix annoncé est de 49 dollars. Sur le marché des PC proprement dits, la caractéristique essentielle du CES est la guerre du poids avec des ordis dont la balance passe sous la barre du kilo.

Et puis apparaissent aussi des casques ou serre-têtes de méditation (Muse headband). Destinés à effacer toutes les ondes négatives qui nous entourent. On ne sait jamais.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK