RTL Belgium sur le point d'annoncer un plan de restructuration

A la veille d'un conseil d’Entreprise extraordinaire de RTL Belgium prévu ce jeudi à 9h, les représentants du personnel de la chaîne privée sortent du silence. Des chiffres de licenciements circulent : de 100 à 110 postes supprimés sur un total de 740. L’arrivée de TF1 sur le marché publicitaire belge est la raison avancée par la direction du groupe RTL Belgium pour justifier un plan de restructuration.

Pour le personnel, l'arrivée de TF1 est un prétexte. Selon les représentants syndicaux de RTL Belgium, la santé financière du groupe est bonne. Depuis sept ans, le groupe engrange des bénéfices de 40 millions d'euros par an. "Même si le marché publicitaire est actuellement plus tendu, la conjoncture est loin d’être catastrophique", écrivent-ils dans un communiqué. De leur point de vue, la décision de licencier serait "une mesure préventive et injustifiée pour garantir à l’actionnaire ses dividendes" car "pour le moment TF1 n’a pas pris un euro à RTL".

La véritable cause de cette restructuration pour le personnel, c’est le tournant digital de la télévision. "RTL Belgium doit s'adapter aux nouveaux modes de consommation des médias, c’est évident", poursuit le communiqué. Cette transformation a un prix: licencier les anciens et rajeunir les cadres beaucoup plus habitués aux nouvelles technologies.

Ces propos tenus par la direction dans la presse ulcèrent les représentants du personnel. Ceux-ci dénoncent un manque de respect vis-à-vis des employés expérimentés, "injustement stigmatisés pour leur soi-disant incapacité à évoluer".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir