Roaming: le prix des communications à l'étranger s'écroule le 30 avril

Roaming: C'est promis, en 2017, c'est fini... Et le 30 avril, c'est très bon marché.
Roaming: C'est promis, en 2017, c'est fini... Et le 30 avril, c'est très bon marché. - © Tous droits réservés

C’est une bonne nouvelle, et ce n’était plus arrivé depuis 2014. Entre 2007 et 2014, chaque 1er juillet, le prix des appels à l’étranger diminuait. Mais depuis deux ans, plus rien. Comment expliquer cette subite réduction des tarifs bien avant les vacances d’été?

Avant les élections européennes de 2014, la Commissaire de l’époque, Neelie Kroes, avait tout mis en place pour que la suppression des frais de roaming soit effective en décembre 2015. Mais après les élections, le Conseil européen -regroupant les États- s’est rangé du côté des entreprises de télécom. Leur position était que la gratuité de l’itinérance (le roaming) était économiquement intenable.

La raison invoquée par l’industrie tenait la route: tous les Européens auraient acheté leur carte SIM et leur forfait télécom dans les pays les moins chers de l’Union. Et les auraient ensuite utilisés sur leur propre territoire. L’exemple type est celui de la Roumanie qui pratique des tarifs très bas, mais pour une couverture et des performances médiocres par rapport au standard nord-européen (couverture de plus de 95% et 4G).

Pourquoi ce déblocage après deux ans?

Sous la pression de la Commission européenne, les sociétés de télécom vont devoir accepter des règles communes à tous les États. Ces règles porteront d’abord sur le prix de gros que se facturent les opérateurs entre eux lors des connexions. Mais, surtout, la Commission prépare des règles de bon usage dénommées "Fair Use Policy". Elles concernent, cette fois, les consommateurs.  

Le  15 juin 2017, le roaming sera donc gratuit sous le nom de  "Roam like at home", mais il sera soumis à des balises: le consommateur devra sans doute acheter son forfait (et sa carte sim)  dans le pays où il est domicilié. Ensuite, le roaming devra se pratiquer "en bon père de famille". Il sera gratuit mais durant un nombre de jours limité. Par exemple 45 ou 60 jours par an. Le quota n’est pas encore fixé. Tout cela sera finalisé avant juin 2017, date à laquelle le roaming payant aura totalement disparu.

Qu’est-ce qui change le 30 avril 2016?

Il ne faudra heureusement pas attendre un an pour profiter de prix plus intéressants. Le 30 avril aura lieu ce qui devrait être la dernière réduction du prix du roaming avant sa disparition. 

En arrondissant les montants, voici les tarifs qui seront pratiqués dans quelques jours:

  • 6 centimes la minute pour les appels émis de l’étranger vers la Belgique
  • 1,4 centime pour un appel reçu (depuis la Belgique vers l’étranger)
  • 2,4 centimes pour l’envoi d’un SMS
  • La gratuité pour la réception d’un SMS

On peut parler de forte diminution puisque, par comparaison, les tarifs appliqués depuis 2014 étaient 3 à 4 fois supérieurs.

Le data reste trop cher

Ce qui reste encore cher, en revanche, est  le prix du transfert de données. Par exemple pour surfer, consulter les réseaux sociaux ou échanger des mails, le tarif d’un Mo transféré était de plus de 70 centime en 2012. Il était tombé à 24 centimes en 2014 et désormais le coût du Mo sera d’un peu plus de 6 centimes. La réduction est sensible, mais un Méga est très vite consommé. Il représente à peine 100 mails (sans fichier attaché) ou 50 pages vues sur le web. En roaming, regarder un film en ligne reste trop coûteux.

Précisons encore que ces tarifs ne concernent que les 28 pays de l’Union européenne. Chez Proximus, le coût de cette baisse des prix est estimé à 20 millions d’euros pour la première année. Un manque à gagner comparable sera constaté chez les autres opérateurs.

Quelques trucs pour réduire sa facture télécom à l’étranger

Le premier conseil est bien sûr de communiquer en wi-fi plutôt qu’en mode cellulaire. Mais en s’assurant que le réseau est sécurisé. Ce qui pas n’est toujours le cas des réseaux publics.

Une fois à l’étranger, il est toujours moins cher de se faire appeler que d’appeler soi-même. Le tarif est 4 fois inférieur.

Avant de partir pour l’étranger, téléchargez l’application mobile de votre opérateur pour être tenu au courant en temps (presque) réel de l’évolution de votre consommation.

Téléchargez aussi les mises à jour de vos applications avant de quitter la Belgique. Le poids des données peut être important, notamment pour le système d’exploitation. Sinon attendez d’être revenu sur le territoire national pour effectuer la mise à jour. 

Renseignez-vous sur les forfaits vacances de votre opérateur. C’est parfois intéressant.

Et enfin, n’oubliez pas que la loi télécom vous permet, depuis 2012, de changer d’opérateur très facilement. Au besoin, faites jouer la concurrence. De toute manière, vous pourrez conserver votre numéro d’appel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK