Retour sur le "bug" qui a affecté les PS3 "fat"

RTBF
RTBF - © RTBF

Si vous pensiez que votre console était infaillible, l'incident survenu lundi sur les Playstation 3 semble indiquer le contraire. La Xbox 360 avait déjà connu pareille situation à cause d'un problème hardware beaucoup plus préoccupant.

A l'époque, Microsoft avait dû remplacer des milliers de consoles. Alors pourquoi est-ce que ce bug de la PS3 a-t-il pris une telle ampleur ? Est-ce que nos consoles sont en danger lorsqu'elles sont connectées ? Retour sur des questions qui taraudent l'esprit de bien des joueurs aujourd'hui.

Depuis mardi matin, les détenteurs de PS3 ont retrouvé le sourire puisque leur machine fonctionne de nouveau correctement. C'est un dysfonctionnement de l'horloge interne qui était à l'origine du problème, puisqu'au lieu de passer du 28 février au premier mars, la machine s'est arrêtée sur le 29 février alors que nous ne sommes pourtant pas une année bissextile. Si l'erreur n'a pas eu de conséquence irrémédiable, l'information a tout de même fait le tour du monde, précipitant ainsi l'ensemble des médias à s'interroger sur la fiabilité du matériel, alors que le bug ne touchait que les premiers modèles de la PS3. Et c'est bien là le problème pour Sony car ces premiers modèles ont été achetés au prix fort (la console coûtait 600 euros à sa sortie) par les plus gros fans de Playstation, ceux qui n'hésitent pas à vanter les mérites de leur "précieux" partout sur le web. Si ce public de fins connaisseurs peut se montrer élogieux, il peut également se montrer beaucoup plus critique en cas de problème. Sony en a fait l'amère expérience puisque sa console n'a cessé d'alimenter la controverse ces 48 dernières heures alors que le problème a été réglé en moins de 24 heures
Connecté au web, c'est bien mais...
Ne soyons pas naïfs, la connexion des consoles à l'internet apporte de gros avantages en termes d'expérience et de confort de jeu mais malheureusement, elle augmente aussi le risque de problème. Concrètement, il n'y a qu'à regarder le nombre de jeux vidéo souffrant de bugs lorsqu'on y joue en ligne (ou même parfois en solo) que pour s'apercevoir que les failles potentielles sont plus nombreuses qu'on ne le pense. Cela gâche évidemment un peu le plaisir, mais cela ne freine(ra) en rien l'envie des joueurs, toujours plus nombreux à se connecter sur le Xbox Live ou le Playstation Network. Actuellement, il n'existe aucun moyen de se prémunir contre ces aléas, car à l'inverse du PC, vous n'avez pas d'accès administrateur, juste une interface de gestion assez rudimentaire qui ne vous laisse que peu de liberté. C'est sans doute le petit prix à payer pour pouvoir continuer à jouer sur des consoles toujours plus performantes...

 

David Kaufmann

 

Retrouvez toute l'info jeux vidéo sur notre site RTBF Jeux vidéo

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h