Retour de Rammstein, hommage à Lemmy: des débuts tonitruants pour la 22e édition du Graspop

Des débuts tonitruants pour la 22e édition du Graspop
Des débuts tonitruants pour la 22e édition du Graspop - © JENS THEYS - BELGA

La 22e édition du Graspop a débuté en fanfare. La première journée du festival de musique metal qui se déroule tout au long du week-end à Dessel a rapidement affiché complet.

Le grand retour de Rammstein

Dès l'annonce du grand retour de Rammstein en Belgique, les places se sont vendues à la vitesse de l'éclair.Les Allemands, programmés en tête d'affiche de la journée de vendredi, n'ont d'ailleurs pas déçu leur auditoire en réalisant une prestation scénique soutenue par un jeu de lumières et des effets pyrotechniques de grande envergure. Les musiciens ont parcouru l'ensemble de leur répertoire en interprétant notamment une version survitaminée d'"Amerika".

Les organisateurs du festival ont, quant à eux, pris de nombreuses précautions de sécurité afin de parer aux éventuelles intentions terroristes. Des blocs de béton ont ainsi été installés tout au long du chemin qui conduit les festivaliers de la route vers le site. Ces derniers doivent d'ailleurs s'astreindre à un double contrôle, dont un passage sous les portails électriques de sécurité, avant de subir une fouille au corps pour pénétrer sur le site ou sur le camping. Aucun incident notoire n'a d'ailleurs émaillé le bon déroulement des événements.

Vibrant hommage au leader de Motörhead

C'est dans une atmosphère bon enfant que les amateurs de riffs puissants de guitare ont partagé leur passion musicale. Les artistes (Dee Snider, Max Cavalera...) ont, tout au long de leurs prestations respectives, rendu un vibrant hommage à Lemmy Kilmister, le leader du groupe Motörhead, disparu à la suite d'un cancer il y a 18 mois au lendemain de ses 70 ans. Le bassiste charismatique avait d'ailleurs foulé les planches du Graspop à plusieurs reprises.

S'ils étaient un peu plus de 50 000 vendredi, les festivaliers sont venus moins nombreux pour acclamer, samedi, Deep Purple, la seconde tête d'affiche du festival. La météo a pourtant été de la partie depuis le début puisque pour la première fois depuis longtemps, la pluie n'a pas fait son apparition sur la plaine anversoise. Et les températures caniculaires annoncées pour la journée de dimanche permettront sans doute aux festivaliers de vivre une dernière journée qui s'annonce sous les meilleurs auspices avec les concerts de Scorpions, Evanescence ou autre Sabaton.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir