Rencontre avec Willy Lambil qui dessine les Tuniques bleues depuis 40 ans

"Les Tuniques Bleues" de Lambil & Cauvin
"Les Tuniques Bleues" de Lambil & Cauvin - © RTBF

C'est une des séries les plus populaires de la bande dessinée: ‘Les Tuniques Bleues’ reviennent en librairie avec la cinquante-huitième aventure du caporal Blutch et du sergent Chesterfield. Depuis plus de 40 ans, ‘Les Tuniques Bleues’ sont dessinées par Willy Lambil, une des dernières figures classiques de la bande dessinée humoristique franco-belge. A près de 80 ans, Willy Lambil continue à s'installer chaque matin devant sa planche à dessin pour faire vivre, avec Raoul Cauvin son scénariste, les aventures des ‘Tuniques Bleues’.

Willy Lambil fait de la bande dessinée depuis 55 ans. La série des ‘Tuniques Bleues’ s'est déjà écoulée à plus de 20 millions d'albums depuis sa création en 1968 par Salvérius et Cauvin. A la mort brutale du premier dessinateur, en 1972, Willy Lambil prend la relève. Il signe aujourd'hui le cinquante-huitième épisode des aventures du sergent Chesterfield et du capotal Blutch : "Les Bleus se mettent au vert". C’est l'histoire d'une épidémie de scorbut qui ravage les combattants de la guerre de sécession.

Willy Lambil est l'un des dessinateurs les plus prolifiques de la bande dessinée franco-belge. A 78, ans, il continue à s'installer chaque matin devant sa planche à dessin pour faire vivre, par le crayon et l'encre de Chine, ses célèbres Tuniques Bleues. "C'est une seconde nature, je me lève le matin, je fais le tour du patelin pour m'aérer et puis je me mets à ma table à dessin. Parfois, je n'ai pas envie de dessiner mais je me force. Quand on me parle de talent, d'inspiration… pour moi, ce sont des mots tout à fait crus. En réalité, ce n'est pas de l'inspiration. Il faut se mettre à sa table, et il faut se forcer. La feuille est blanche, il faut la remplir".

Mais comment fonctionne leur duo ?

Willy Lambil reçoit, par la poste, le scénario et le découpage imaginé par le scénariste Raoul Cauvin. Le dessinateur se met alors au boulot. Crayonné d'abord, encre de Chine ensuite. Chaque planche nécessite une semaine de travail. Il faut un an pour réaliser un épisode des 'Tuniques Bleues'. Des héros, Chesterfield, le militariste un peu niais, et Blutch l'éternel candidat à la désertion, qui jouent un jeu d'amour-haine. Une relation qui n'est pas sans évoquer celle qui lie Cauvin à Lambil. Si les deux hommes, sont, en effet, liés à jamais dans l'imaginaire des amateurs de BD, ils ne se voient pratiquement jamais et se parlent peu. Ils s'étaient même brouillés un moment. Willy Lambil confirme "A un moment cela n'a plus bien marché entre nous. Entre Cauvin et moi, il y a eu une espèce de saturation".

Pauvre Lampil

Les deux compères ne se sont pas limités aux ‘Tuniques Bleues’. Ensemble, ils ont également créé ‘Pauvre Lampil’, une série qui raconte les relations difficiles entre un dessinateur et son scénariste. Des histoires souvent inspirées de la vie réelle et qui ont valu aux deux compères d'être les héros de leurs propres aventures. La série est terminée et aujourd'hui Willy Lambil se concentre sur les seules ‘Tuniques Bleues’. Avec assiduité, puisque le cinquante-huitième épisode à peine sorti, il s’est attaqué au suivant qui est déjà bien en cours. Ce dernier n’a pas encore de titre, mais il a déjà ses premières planches qui seront à nouveau signées Raoul Cauvin et Willy Lambil.

Dominique Dussein avec V.Saintpo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK