Reine Elisabeth: Lee Ji Yoon déçoit, Oleksi Semenenko ravit

Reine Elisabeth: Lee Ji Yoon (Corée du Sud)
2 images
Reine Elisabeth: Lee Ji Yoon (Corée du Sud) - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

C'était l'avant dernière soirée du Concours Reine Elisabeth de violon, vendredi soir. Une soirée très attendue par les fidèles du concours, puisque l'un des favoris se produisait en deuxième partie de soirée.

C'est la Coréenne de 22 ans Lee Ji Yoon qui ouvre la soirée. Elle joue l'imposé de Michael Jarrell puis le concerto de Brahms. Une prestation en demi-teinte, elle est confuse dans ses intentions, on perd le fil et même parfois on s'ennuie. On a l'impression qu'au fur et à mesure de la pièce son énergie baisse, il y a de moins en moins de relief.

La prestation la plus attendue était celle du violoniste ukrainien Oleksii Semenenko. A la pause on ne parlait que de lui... Allait-il être aussi extraordinaire que dans son récital et dans Mozart en demi-finale?

Quand il arrive sur scène, des fans crient déjà dans la salle pour l'encourager...

Et c'était effectivement une prestation exceptionnelle. On est hors concours, on assiste à un concert d'un violoniste hors pair. Dès l'imposé il est hypnotisant... Il joue le concerto de Sibelius.

C'est un jeu très articulé, totalement incarné, on ne peut que le suivre. Dans les trois mouvements c'est d'une extrême intensité même s'il prend le temps d'étirer certains traits. A la fin de sa prestation la salle est divisée entre deux avis relativement clairs : "C'était trop intense, tout le temps... sans relâchement pour mieux faire revenir la tension..." ou bien : "C'est lui ! voilà le premier lauréat du Concours 2015".

Marie Michiels

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK