Recevoir une vidéo selfie de votre star préférée ? C'est possible avec l'appli Cameo

Et si votre star préférée vous souhaitait un bon anniversaire ou vous félicitait pour votre dernière promotion professionnelle ? Une application américaine permet à quiconque d’entrer en contact avec une célébrité mondiale ou plus locale. Sous le nom de Cameo, l’appli monnaie des vidéos personnalisées, en anglais principalement.

Un message du rappeur Snoop Dogg ou encore de Larry Wilcox, le policier de la série Chips dans les années 80. Toutes ces vidéos filmées en mode selfies cartonnent de l’autre côté de l’Atlantique. Acteurs, musiciens, sportifs, politiques… Le site vous propose d’entrer en contact avec plus de 20 mille personnalités. En moyenne, chaque vidéo de 15 à 30 secondes est vendue 60 euros, mais celle d’une star de téléréalité peut atteindre plus de 2 mille euros, voire davantage.

La célébrité la plus chère est ainsi Caitlyn Jenner, l’icône transgenre, ex-belle-mère du clan Kardashian. Comptez 2500 euros la vidéo personnalisée. Mais comment les stars sont-elles recrutées ? Un représentant de Cameo nous explique : "Il y a plusieurs moyens pour qu’une personne soit ajoutée comme talent. Cameo tente d’ajouter des talents sur base des demandes des utilisateurs, nous acceptons aussi les candidatures via le portail des talents et nous recevons des suggestions d’autres talents de Cameo".

75% pour l’artiste, 25% pour le service

Parmi les personnalités, beaucoup d’acteurs de rôles mineurs ou de chanteurs à la célébrité quelque peu fanée. Il faut bien avouer que pour un Snoop Dogg, on compte plusieurs noms parfois inconnus jusqu’à découvrir qu’ils ont tenu un petit rôle dans telle ou telle série télévisée (Laura, dans la petite maison dans la prairie, est un bon exemple). Il faut dire que les fondateurs du site prennent 25% des cachets, laissant les 75% restants aux célébrités. Il est dans l'intérêt de tout le monde que le grand public puisse se permettre de payer les messages.

Face à ce constat, le représentant de Cameo nous répond : "une célébrité mineure pour quelqu’un peut être la célébrité préférée d’une autre et ce type d’amour et de suivi des fans est ce qui rend nos talents si populaires sur la plateforme".

Philippe Gilbert : "En 2020, l'image est parfois presque plus importante que le sport"

Si les célébrités sont principalement américaines, des Belges figurent aussi dans le catalogue. Comme, par exemple, le diable rouge Adnan Januzaj ou Philippe Gilbert, ancien champion du monde de cyclisme qui propose des vidéos depuis quelques mois maintenant.

Assailli de demandes sur les réseaux sociaux depuis quelques années, il a préféré donner un cadre à ce type de messages personnalisés. "Ça permet de faire des messages d’une bonne qualité, puis si on fait sans ça, ça veut dire qu’il faut presque toujours donner son numéro de téléphone ou son e-mail à la personne. Après on s’expose à des ennuis potentiels par la suite... Ici, on passe par une application qui est neutre", explique le cycliste de l’équipe Lotto-Soudal.

Philippe Gilbert qui explique aussi avoir engagé des gens pour s’occuper de ses différents comptes sur les réseaux sociaux. "En 2020, l’image est parfois presque plus importante que le sport, donc je développe ce que je peux", précise-t-il.

Succès et développement

Une application qui permet aussi une certaine rentrée d’argent, même si les célébrités peuvent décider d’offrir leurs gains à des œuvres de charité. C’est le cas de plusieurs centaines d’entre elles pour le moment, dont Philippe Gilbert, au bénéfice de l’Australie actuellement la proie des flammes.

L’application lancée en 2017 connaît en tout cas un succès grandissant. Avec 300.000 vidéos l’an dernier, elle a généré plusieurs dizaines de millions de dollars de revenus. Cameo a ouvert 4 bureaux dans le monde et estime que 5 millions de nouveaux talents pourraient rejoindre la plateforme à l’avenir. L’équipe responsable de l’Europe, installée à Londres, espère d’ailleurs augmenter significativement le nombre de talents européens dans les mois à venir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK